Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland)

Guilde world of warcraft (wow)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Lun 13 Avr 2009 - 20:28

BACTERIE NEUTRE

MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS

*



Mine Sombre - Loulou Arking - Sôji Okita


"C’est une époque de guerre civile… à la fin du XIXème siècle, alors que le reste du monde fait pression sur le Japon pour qu'il arrête sa politique d'isolation commerciale, le Shogun Yoshinobu Tokugawa (le chef politique du Japon) est confronté à une révolte de la part d'une alliance minoritaire entre marchands et paysans (la population japonaise est à l'époque divisée en quatre classes : les samouraïs, les moines, les marchands et les paysans). Le partie des Patriotes (shishi), fondé par Meiji Tenno qui vise la restauration de l'empire, est capable de déstabiliser le pouvoir en place par le biais d'actes terroristes et d'assassinats. Cependant, les Patriotes ne prennent de l'envergure seulement une fois que les samouraïs les rejoignent."


Grand et arborant une démarche princière, il devait mesurer sans mal près d’un mètre quatre-vingt, affichant en permanence un regard dur, pourtant captivant de charme et d’intrigue à la fois. Portant un habit très singulier, une sorte de manteau aussi sombre que l’ébène qui lui recouvrait le corps des pieds jusqu’au cou, il se distinguait par une allure calme et presque calculée. Laissé à l’aire libre, son visage aux traits fins et féminins ne laissait transparaître aucune émotion et semblait de pierre.
Soupirant longuement en se rendant compte qu’il marchait depuis trop longtemps à son goût, il se permit d’esquisser un sourire en comprenant que la chambre dans laquelle il devait se rendre se trouvait très certainement au fond de ce couloir sans fin. Aussi lisses que longs, ses cheveux étaient d’un gris bien plus noble que le chaume des autres gens de cette terre. Ses yeux brillaient d’une douce lueur rubiconde et vu de loin, le premier venu les auraient davantage apparentés à deux rubis plutôt qu’à de simples iris. Un regard qui possédait quelques mystérieux reflets d’authenticité, mystifiant, presque irréel et au combien inaccessible, semblait-il, pour le commun des mortels.
D’après ses sources il devait se trouver dans un petit hôpital, spécialisé pour les malades atteints de tuberculose situé dans un endroit esseulé d’Edo, ville qui d’ici quelques années devait devenir Tokyo, capitale du Japon. Mais avec ses murs ternes et gris de salpêtre, son odeur épouvantable et ses coins poussiéreux, en plus d’une inquiétante inactivité de la part du personnel qui ne brillait guère que par son absence, il eut toutes les peines du monde à croire qu’il se trouvait dans un endroit qui possédait, comme premier devoir, celui de sauver des vies. Impossible de trouver qui que ce soit pour lui indiquer son chemin, aucun médecin, aucune infirmière, l’endroit était désert.
– Tout cela est très étrange, murmura-t-il.
De part et d’autre du couloir, les chambres se succédaient, toutes plus identiques les unes aux autres, avec seulement un numéro pour les différencier, ce dernier étant généralement au dessus du paravent qui servait de porte.
– Miss Loulou, lança-t-il sans cesser de regarder devant lui. Est-ce encore loin ?
– Je ne crois pas maître Mine Sombre, répondit une petite voix. Nous devrions bientôt être en vue de sa chambre.
– Bien, cela fait une éternité que nous marchons…
Presque insignifiante et passant totalement inaperçu à coté de l’impressionnante carrure de son compagnon, celle qui venait de répondre au nom de Loulou, marchait pourtant à ses cotés depuis son entré dans les locaux. Portant le même habit noir que lui, Loulou Arking mesurait près de trente centimètres de moins que Mine Sombre et possédait une corpulence presque chétive en comparaison. Arborant sur son visage tendre et parsemé de taches de rousseurs une expression ravie, elle devait faire de grandes enjambés pour arriver à suivre la cadence. Affichant une courte chevelure d’un roux presque orange et des lunettes peu discrètes, elle ne devait pas avoir plus de vingt-cinq ans et incarnait à elle seule la joie de vivre. Pourtant, au moment où Loulou commença à parler, son expression bien heureuse disparue peu à peu pour laisser place à une certaine tension.
– Maître Mine Sombre, fit-elle d’un air inquiet. Je n’ai pas osé vous le demander tout à l’heure… mais… quelque chose m’intrigue…
Arrêtant de parler, elle stoppa sa marche et attendit que Mine Sombre en fasse de même. Après avoir fait quelques pas en avant, ce dernier se retourna de moitié et baissant les yeux, il la regarda d’un air surpris. Depuis le temps qu’il la connaissait, c’était bien la première fois qu’il la voyait dans cet état.
– Que se passe-t-il miss Loulou ? Il n’est pas dans vos habitudes de vous faire autant soucieuse.
A la regarder d’un air si insistant, elle ne le su pas sur le moment mais Loulou se sentit insignifiante et fut incapable de supporter le regard de Mine Sombre bien longtemps. Inclinant alors la tête de coté, elle fuit ces yeux pourtant rempli de compassion et soupira d’un air abattu, comme si elle venait de se rendre compte qu’elle portait sur ses frêles épaules toute la misère du monde.
– Miss Loulou… que se…
– Pourquoi moi ? interrompit-elle. Vous qui n’avez jamais eut besoin de moi pour ce genre de mission, pourquoi m’avoir amené dans une telle époque, dans un tel endroit. Lorsque vous partez en quête d’une nouvelle Etoile, c’est Sœur Mandragorr que vous emmenez habituellement avec vous… alors… pourquoi m’avoir choisi… moi… qui suit tellement inexpérimentée…
En temps normal, Mine Sombre se serait empressé de l’informer qu’il n’appréciait guère que l’on discute ses ordres. Cependant, voyant dans quel état elle était, il se garda bien de faire une telle chose…
– Je vous ai amenez ici, avec moi, car j’ai besoin de vous, vous seule êtes qualifié pour me seconder dans cette mission. Vous savez parfaitement quel genre de maladie a contracté Sœur Mandragorr et je ne pouvais décemment l’emmener avec moi. Vous êtes la seule capable de la remplacer.
– Vraiment ? répondit-elle en relevant les yeux.
– Oui… c’est en tout cas ce que Gabriel, notre superordinateur à dit et pour une fois, je ne suis pas loin d’être d’accord avec lui.
Se retournant complètement face à Loulou, Mine Sombre fit un pas en avant puis se positionna à quelques centimètres d’elle. Posant ses mains sur ses épaules, il se mit à parler d’une voix chaude et rassurante, sans pour autant sourire.
– Sœur Mandragorr est autant habile dans le domaine de l’informatique que dans le combat, lors d’une sortie, ce sont deux qualités que doit posséder celui ou celle qui m’accompagne.
Surprise par la dernière remarque de son compagnon, Loulou ne put s’empêcher de le rectifier.
– Je possède un certain talent pour l’informatique, c’est vrai et je me suis assez entraînée en virtuel pour affirmer que les connexions avec les Portes du Temps ne sont pour moi qu’une broutille… mais en matière de compétence martiale… je suis incapable de faire du mal à une mouche…
– Et c’est tout à votre honneur. Mais je vous l’ai dit, la décision de me seconder dans cette mission vient de Gabriel… je n’y suis absolument pour rien dans ce choix.
– Mais pourquoi moi ? s’entêta Loulou.
Mine Sombre commençait à avoir mal au crane, il pouvait tout à fait comprendre ce qui poussait Loulou à agir de la sorte, ses problèmes d’ego et de conscience, tout être humain devait, à un moment ou un autre, se remettre en question… mais pourquoi diable est-ce que cela devait arriver au cours d’une mission hors des Portes du Temps ?
– Miss Loulou, reprit Mine Sombre. L’homme qui m’intéresse est un japonais et je dois avouer que je n’ai aucune notion de cette langue. Par contre, il me semble que vous la maîtrisez.
– Maîtriser est un bien grand mot… mais le japonais est la langue maternelle de Kamatari, pourquoi ne pas l’avoir pris lui ? Vous auriez eut plus de faciliter avec…
– Ecoutez moi, interrompit sèchement Mine Sombre. Je vous en ai parlé lors de notre passage dans cette réalité, le sujet qui m’intéresse est sur son lit de mort, a tout moment il peut trépasser. De plus vous savez combien il est long et fastidieux de se connecter au Réseau lorsque nous sommes dans le monde extérieur, tout cela à cause des sécurités. En l’absence de Sœur Mandragorr, vous êtes la seule qui puisse m’aider à obtenir ma précieuse connexion temporelle, votre agilité dans le domaine informatique pourra en outre nous faire gagner des précieuses minutes…
Tout cela était vrai, Mine Sombre n’avait parlé que très peu lors de leurs transfert dans cette dimension et pourtant, il avait bien insisté sur le fait que le guerrier qu’il recherchait se trouvait dans un état critique, entre la vie et la mort et qu’à tout moment, il pouvait mourir. Sans parler de l’accès au réseau des Portes du Temps, on aurait davantage comparé cela à un parcours du combattant qu’à une simple connexion Internet et même si personne ne parlait mieux le japonais que Kamatari, ce dernier possédait autant de savoir-faire en informatique qu’un nourrisson en avait pour la stratégie militaire.
– C’est vrai que Kate est une vraie cruche en ce qui concerne l’informatique, lança Loulou avec un sourire timide. La dernière fois il m’a planté neuf machine et lorsque je lui ai demandé ce qu’il s’était passé, il s’est enfuis en courant, prétextant avoir de l’eau sur le feu…
Malgré la gravité de la situation, Mine Sombre se permit d’esquisser un léger sourire en imaginant la scène. Plutôt frivole et de nature insouciant, Kamatari Okubô, pourtant redoutable guerrier et de surcroît Etoile Majeure des Portes du Temps, n’en demeurait pas moins quelqu’un qui passait son temps à rire de chose sans intérêt et à s’émerveiller devant la moindre technologie
– Miss Loulou, poursuivit Mine Sombre en balayant Kamatari de son esprit. Vous êtes en charge du service médical des Portes du Temps, je vous le répète en conséquence, personne n’est plus qualifié que vous pour me seconder dans cette opération. De plus, le sujet sera sans doute plus à l’aise pour négocier à la vue d’une si charmante infirmière que vous… si souriante et si propre à rassurer les gens…
Hochant timidement la tête, elle se surprise à se sentir penaude devant les compliments que venait de lui lancer Mine Sombre. Un homme de son rang et de sa stature qui employait un tel langage envers elle… Loulou fut à deux doigts de chanceler mais par chance, elle parvint à contenir ses émotions.
– Maître Mine Sombre …
A savoir pourquoi elle venait de douter du jugement d’un homme tel que lui, elle n’en savait pas outre mesure, cependant, elle se rendit bien vite compte qu’un tel manque de confiance en soi n’avait pas lieu d’exister, surtout lorsqu’elle marchait aux cotés d’une Etoile Supérieure, un homme d’une puissance incalculable et d’une bonté sans limite… comparé à un dieu par la plupart des citoyens des Portes du Temps…
– Continuons si vous le voulez bien miss Loulou, et je ne veux plus voir sur votre visage cette expression de tristesse, montrez moi que ce passage dimensionnel n’as pas altéré votre habituel joie de vivre…
– Bien sur !
Pour accompagner sa réponse, elle lui lança son plus beau sourire. Voyant cela, le visage pourtant si dur de Mine Sombre se radoucit quelque peu mais il ne perdit cependant pas un instant de plus pour ajouter quoique ce soit ; se retournant donc, il continua sa marche. Impressionnée par une telle prestance, Loulou ne perdit pas de temps pour revenir se positionner à sa hauteur et après seulement quelques instants, les deux individus emmitouflés dans leurs habits d’ébène continuèrent leur marche.


Dernière édition par Souleazer le Lun 13 Avr 2009 - 21:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Lun 13 Avr 2009 - 20:41

Ils ne leurs fallut que très peu de temps pour parvenir à la chambre du sujet qui intéressait Mine Sombre et fait étrange, la pièce en question était bel et bien la dernière du couloir, par conséquent, la plus isolée de toute. Se tenant tout deux devant le paravent qui servait de porte de séparation entre la chambre et le couloir, Mine Sombre baissa les yeux puis se mit à la recherche d’un quelconque indice qu’il lui permettrait de savoir si oui ou non il était arrivé destination. Le voyant faire, Loulou étouffa un rire puis se permit de rassurer son compagnon sur ce qu’il cherchait.
– C’est bien ici, murmura Loulou.
– En êtes vous sur ?
– Sur et certaine…
Se reculant d’un pas, elle pointa un doigt en l’air, désignant par ce geste les symboles qui se trouvaient au dessus du paravent.
– Et bien ? demanda Mine Sombre en regardant à son tour les symboles. Que veulent-ils dire ?
– Le nom de votre homme, tout simplement.
– Vraiment ? fit-il d’un air surpris.
– Et oui.
Fronçant les sourcilles, Mine Sombre ne put s’empêcher de secouer la tête en songeant qu’en sa qualité d’Etoile Supérieure, il serait peut-être temps qu’il apprenne le japonais… du moins à le lire… posant une main sur le paravent, il s’apprêtait à le pousser de coté quand Loulou posa une main sur son bras pour l’arrêter. Plus étonné que tout autre chose, Mine Sombre ne perdit pas de temps pour demander à sa compagne ce qu’il lui prenait d’agir de la sorte.
– Miss Loulou ? Que vous arrive-t-il encore ?
Même si elle fut quelque peu contrarié par le « encore » qu’employa Mine Sombre, elle ne s’en offusqua pas davantage et lui répondit directement.
– Ne faudrait-il pas frapper avant d’entrer ? Je crois que ce n’est…
– Je crois pour ma part que nous avons assez perdu de temps comme cela, coupa-t-il froidement. Nous devons régler cette affaire au plus vite.
Sans attendre davantage, Mine Sombre poussa le paravent d’un coup sec puis posa un pied dans la pièce. Mal à l’aise après une telle remarque, Loulou le suivit de près. Est-ce que tout cela avait avoir avec sa petite remise en question de tout à l’heure ? Avait-elle fautée d’une quelque sorte que ce soit en doutant de ses propres capacités ? Secouant la tête de coté, Loulou ne perdit pas davantage de temps à se poser ce genre de questions, elle était tout de même l’une des quatre-vingt-huit Etoiles des Portes du Temps, en tant que telle, il serait peut-être temps qu’elle apprenne à avoir confiance en elle…
La pièce dans laquelle les deux compagnons pénétrèrent ne devait faire que quelque mètre carré de surface. Avec aucune ouverture vers l’extérieur, la chaleur ambiante était presque suffocante et tout l’endroit dégageait une épouvantable odeur de renfermé. Faisant les quelques pas qui le séparait de l’unique lit qui stagnait au centre de la petite chambre, Mine Sombre ne perdit pas un instant pour aller se mettre au chevet de celui qui fut l’un des plus grand guerrier de son époque et qui désormais, n’était plus qu’un mourant rongé par la maladie.
Allongé et endormis, avec pour seule couverture un mince drap de toile remonté jusqu’à la taille, l’homme correspondait assez bien à l’idée qu’il se faisait de lui. Pas très grand, un mètre soixante, peut-être un peu plus, le teint asiatique et de longs cheveux couleurs aile de corbeau, d’après ses sources, le malade devait juste avoir vingt-quatre ans et à ce qu’il pouvait voir de sa physionomie, Mine Sombre comprit qu’il ne devait pas être très loin de la vérité.
– Alors ? demanda Loulou en venant se placer à sa hauteur. C’est bien lui ?
– Oui, il n’y a pas de doute, cet homme est bien Sôji Okita, certainement le plus grand samouraï qui est existé dans toute l’histoire du Japon…
Baissant les yeux sur le corps du malade endormi, Loulou remarqua de suite la fine musculature qui se dessinait sur son torse, ainsi que sur ses bras et son abdomen. Elle fut cependant surprise de constater qu’il ne ressemblait guère à l’image qu’elle se faisait des samouraïs. A le voir aliter de la sorte, le corps brillant de sueur, les joues creusées par des journées à souffrir et les lèvres rougis à force de cracher du sang, elle ne voyait en lui aucun signe d’austérité ou encore moins de cruauté qu’elle pensait voir chez un samouraï.
– Mais… ce n’est qu’un enfant…
Sans relever les derniers propos de sa comparse, Mine Sombre fit le tour du lit pour venir se positionner face à elle. Le regardant faire avec insistance, Loulou n’ajouta aucun mot, pressée de voir comment allaient se dérouler les prochaines minutes.
– Bien, murmura Mine Sombre. Désormais tout va être une question de temps…
Baissant les yeux pour regarder encore une fois le malade, Mine Sombre les releva l’instant d’après et toisa Loulou d’un air qui trahissait son empressement.
– Je pense que notre timing va être très séré alors, ne perdons pas de temps. Miss Loulou, vous allez me mettre en contact avec Les Portes du Temps, il va me falloir une synchronisation temporelle de notre sujet… vous savez ce qu’il vous reste à faire ?
Hochant la tête en guise de seule réponse, Loulou s’écarta du chevet du malade puis, faisant quelques pas, elle sortit une petite mallette des plis de son habit d’ébène qu’elle posa avec délicatesse à même le sol avant de l’ouvrir en un geste éclair. La partie inférieure de l’attaché-case contenait un clavier sur lequel était posé un casque-micro, tandis qu’incrusté dans la partie supérieure, la fille fut heureuse de se rendre compte que l’écran n’avait pas souffert durant le voyage. Soupirant à fond, Loulou s’assit en tailleur puis appuya sur le bouton de marche de l’écran ; ce dernier ne tarda pas à s’illuminer d’une douce lumière bleuté. Prenant entre ses mains le casque, elle le posa sur sa tête, ajusta les minuscules écouteurs sur ses oreilles et le micro face à ses lèvres.
– Allez Loulou… on est partie… comme à l’entrainement…
Tapant sur les touches du clavier à une vitesse ahurissante, une multitude d’informations apparu sur l’écran et cela, pour sa plus grande satisfaction. Sur le moniteur, chaque ligne qui s’affichait correspondait à un verrou de sécurité pour empêcher toutes personnes non-qualifiée de rentrer en contact avec la citée des Portes du Temps. Pour passer à travers cette sécurité, Loulou se devait de rentrer un mot de passe à chaque ligne et au total de trente-trois, les verrous mettaient un certain temps à céder.
Mine Sombre, pourtant à quelques pas d’elle, ne voyait que son dos s’agiter. Malgré lui, il ne put s’émerveiller avec quelle aisance cette frêle personne faisait courir ses doigts sur le clavier. Il lui faudrait un certain temps pour obtenir ce qu’il venait de lui demander et c’est avec un sourire en coin qu’il décida de ne pas lui poser la moindre question. Posant un genou à terre, Mine Sombre se mit à regarder le malade d’un air complaisant. Si jeune, si beau, du jadis samouraï si fier ne restait qu’une ombre. Miroir de la maladie, son corps reluisant de sueur portait l’emprunte du mal et dans un tel état, même la mort ne pouvait être une fatalité et se verrait plutôt accueilli comme une délivrance. Personnage faisant partie intégrante de l’histoire du Japon, Okita, après avoir mené des centaines de combats pour défendre la cause qu’il croyait juste, se retrouvait isolé dans cet hôpital pour tuberculeux, à un âge tendre et encore si jeune, rongé par la maladie et délaissé par ses ancien frères d’armes…
Plaçant une main chaude et miséricordieuse sur le front du jeune samouraï, Mine Sombre, d’habitude si froid et se cachant sous un voile d’indifférence, fut cependant profondément ému en voyant dans quel état le jeune Okita attendait la mort. Ne pouvant contenir ses émotions dans pareille situation, sa tristesse pris le pas sur sa raison et ses yeux ne tardèrent pas à s’embuer de larmes.
– Je ne te laisserais pas mourir seul mon enfant, murmura Mine Sombre. C’est une Etoile Supérieure des Portes du Temps qui t’en fait la promesse…
Derrière son écran, Loulou, toujours occupée à taper sur son clavier à une allure vertigineuse eut toutes les peines du monde à contenir ses larmes en entendant la dernière réplique de son compagnon. Elle le connaissait depuis tant d’années et même si elle ne l’avait que très rarement vu dans cet état, chaque fois qu’il se laissait aller ainsi, le résultat était le même. Une aura de peine infinie se dégageait de lui et emplissait tout les environs d’une impalpable impression de tristesse. Du simple animal à l’être humain, toute créature vivante se trouvant à proximité ressentait cette émotion et chacune en était affecter au même niveau. Nostalgie amère, souvenir d’une enfance heureuse et simple mais malheureusement perdue, en percevant un tel flot d’énergie, même les hommes les plus violents en oubliaient leurs animosité…
Rassemblant ses pensés pour tenter de ne pas flancher, Loulou se mit à taper de plus en plus vite sur les touches de son clavier pour occulter sa propre peine. Les secondes passèrent et Mine Sombre finit par se ressaisir. Il recouvrait le front du malade de sa main gauche alors que de sa droite, il étreignait la propre main du jeune homme. Lui transmettant ainsi sa propre énergie, Mine Sombre, en voyant que sa compagne mettait un certain temps pour obtenir ce qu’il venait de lui demander, ne pus s’empêcher de la questionner.
– Où en êtes-vous miss Loulou ?
Plutôt surprise, la fille ne perdit cependant pas une minute pour lui répondre.
– Je viens de passer le treizième barrage… plus qu’une vingtaine…
– Bien…
Le quatorzième verrou ne serait qu’une formalité, comme la plupart des autres d’ailleurs. Loulou, heureuse de voir qu’il ne lui faudrait plus que quelques instants pour entrer en communication avec les Portes du Temps, ne pu s’empêcher de poser une question à son compagnon. Elle voulait détendre l’atmosphère et elle savait ce qu’elle devait faire pour y parvenir.
– Maître Mine Sombre, je n’ai pas osé vous en parler tout à l’heure mais…
Loulou marqua un temps d’arrêt, après sa désastreuse prestation de tout à l’heure, elle se dit que peut-être, ce ne serait pas une très bonne idée de déranger son compagnon, surtout après ce qui venait de se passer ; peut-être voulait-il prendre le temps de rassembler ses pensées. A cependant sa plus grande, Mine Sombre l’invita à continuer.
– Mais ? lança-t-il sans même la regarder.
Heureuse de voir comment il réagissait, Loulou poursuivit.
– Il y a quelque chose en particulier qui vous ferait plaisir pour votre anniversaire ? Quatre cent vingt-huit ans ça se fête non ?
Levant les yeux, Mine Sombre sourcilla légèrement sous l’effet de la surprise.
– Mon… anniversaire ?
– Oui… nous sommes bien le 30 mai aujourd’hui… n’est-ce pas ?
Il ne s’agissait que d’une légère touche d’humour mais Mine Sombre ne pu s’empêcher de sourire. De ce sourire naquit un léger rire qui ne tarda pas à augmenter de crescendo.
– Je préfère me referer à au calendrier des Portes du Temps miss Loulou… si je devais me fier à celui de nos missions… je finirais par devenir fou !
– Vous êtes si tatillon pour ce qui concerne les détails…
– Trouvez-vous ?
Tous deux rires de bon cœur pendant quelques secondes puis d’un commun accord silencieux, ils se turent, faisant place à un silence quelque peu gênant. Perdurant durant de longues minutes, Mine Sombre eut envie de l’interrompre mais Loulou fut plus rapide que lui…
– Ça y est ! Le dernier verrou est passé ! La connexion s’établit !
En guise de seule réponse, Mine Sombre se permit de souffler, le plus gros du travail venait d’être fait mais il restait encore quelques petites choses à faire. Sur l’écran de l’ordinateur, dans un coin, une fenêtre discrète apparue et dans cette dernière, l’image déformée par la transmission d’Hiro Solo se matérialisa en un instant. Etoile Mineure d’à peine vingt printemps, le jeune homme était en charge le service des communications d’Les Portes du Temps et prenait son travail comme une épreuve, un combat qu’il se devait d’effectuer en le remplissant de la plus juste des façon. Il fut à peine surpris de voir le visage poupin de Loulou à travers son moniteur et malgré le fait qu’il eut envie de lui parler, il du attendre que les derniers tests de sécurité soient faits. D’une voix calme, il se mit alors à réciter cette phrase qu’il devait lancer à chaque fois que quelqu’un tentait d’établir une connexion avec son service.
– Vous venez d’entrer dans un secteur restreint à l’usage de personnes autorisées… identifiez-vous sous peine d’être rediriger vers un autre secteur… un… deux… trois… allez-y.
Ajustant son micro face à ses lèvres, Loulou s’éclaircit la voix. Il lui fallait passer le dernier test d’identification et pour ce faire, elle devait réciter une sorte de code, une chose que des prisonniers auraient put appeler un matricule.
– Loulou Arking, Etoile Mineure placée sous la constellation de l’Autel, maître des Soins, code d’identification : URA, RAZA, NORA, ZA. En attente d’une confirmation…
– Informations enregistrées… veuillez patienter… merci…
Le temps de la vérification, la fenêtre qui renfermait le visage d’Hiro Solo disparut. Devant son écran devenu noir, Loulou se mit à réfléchir à tout et à n’importe quoi. Elle trouvait son mot de passe complètement stupide mais malheureusement, il lui fallait faire avec. Impatiente, elle se dit que la première chose qu’elle ferait en rentrant serait d’en changer. Tapotant son clavier du bout de ses ongles vernis, elle fut heureuse de voir Hiro Solo réapparaître seulement quelques instants après l’entré de son mot de passe.
– Désolé Loulou, lança la voix électronique de son interlocuteur. Tu sais ce que c’est… même si je connais ta petite gueule d’ange par cœur j’ai pas trop le droit de me soustraire à ces règles… même si elles sont chiantes…
– Je le sais bien Hiro, répondit-elle dans un soupir amusé. C’est moi qui les ai conçues. Le service des connexions temporelles à fait ce qu’il fallait ? J’ai la synchronisation pour Okita ?
– Affirmatif ma grande, je t’envoie ça tout de suite mais un conseil, dépêchez-vous…
Entendant la dernière remarque du jeune garçon, Mine Sombre sourcilla sans pour autant comprendre. Toujours postée derrière son moniteur, Loulou attendait patiemment de recevoir ce qu’elle venait de demander.
– La connexion temporelle d’Okita est en route maître Mine Sombre, encore un peu de patience…
Hochant la tête sans pour autant répondre, il rumina quelques paroles incompressibles tout en repensant aux dernières paroles qu’avait prononcé le jeune Hiro Solo… un conseil, dépêchez-vous… qu’avait-il bien voulu dire par la ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Lun 13 Avr 2009 - 20:41

– Quoi ? lança soudainement Loulou.
Sortant de ses réflexions, Mine Sombre lança un regard interrogatif.
– Que se passe-t-il miss ?
– Je sais parfaitement que c’est la première fois que je m’adonne à ce genre de chose… mais je suppose que cela n’est pas vraiment un bon signe…
De plus en plus intrigué, Mine Sombre la vit se relever lentement, puis, prenant son ordinateur dans les mains, elle lui présenta. L’écran affichait un compte à rebours et Mine Sombre écarquilla les yeux de stupeur au moment où il le vit.
– Il doit y avoir une erreur ! Dix-neuf minutes ! Comment la connexion temporelle d’Okita peut-être entamée à ce point !
Tout en prenant soin de relâcher la main du malade de la plus délicate des façons, Mine Sombre se releva et vint se placer face à la fille. Son visage affichait désormais un mélange de stupeur et de surprise. Posant l’une de ses mains sur l’écran, il l’orienta sous différents angles, comme pour faire disparaître une quelconque illusion d’optique ou alors un bug informatique. Mais rien n’y fit, le compte à rebours venait de passer sous la barre des dix-huit minutes et continuait ainsi sa folle course.
– Maître Mine Sombre… est-ce si grave que cela ?
– Si c’est grave ? répondit-il en levant un regard glacial vers elle. Vous ne semblez pas vous rendre compte, en effet, à quel point la situation est grave…
Prenant le risque de soutenir ce regard, Loulou poursuivit.
– Pardonnez mon ignorance mais en quoi la synchronisation temporelle d’Okita et ce compte à rebours sont liés ?
Alors qu’elle venait tout juste de finir sa phrase, le regard de Mine Sombre se mit à brûler d’une lueur nouvelle. Même les feux de l’Enfer seraient passés pour un simple brasero devant la fureur et la haine qui bouillonnait dans les yeux de l’homme qui était encore il y un instant, un être bon et certainement le plus charitable que la Terre est portée.
– Mais le compte à rebours est la synchronisation temporelle d’Okita ! La synchronisation temporelle est représentée par ce compte à rebours ! Est-ce si dur à comprendre ? Toutes choses qui vit à un temps de vie bien spécifique, imaginez miss Loulou ! Un gigantesque compte à rebours invisible qui défile au dessus de votre tête et qui détermine la durée de votre existence et vous savez ce qui se passe une fois qu’il arrive à zéro ? Vous mourrez, asta luego, bye bye, c’est fini le trip de l’oxygène !
Loulou demeurait droite et imperturbable, tel un chêne, subissant sans broncher la fureur d’un ouragan. L’émotion fit cependant naître une larme à la commissure de ses yeux et s’en rendant compte, Mine Sombre se calma de si tôt. Honteux du comportement qu’il venait d’avoir, il se radoucit puis posa une main sur la joue de la fille. Du bout du pouce, il épongea son œil puis se mit à secouer la tête d’un air vaincu.
– Très chère Loulou… comment pourrais-je jamais me faire pardonner pour avoir reporté ma colère sur vous…
Mal à l’aise, elle se força pourtant à sourire. Posant une main délicate sur son avant-bras, elle continuait de le fixer.
– Maître Mine Sombre, je suis en charge du service médical des Portes du Temps et il n’est guère difficile pour moi d’analyser la condition de cet homme. Il va mourir, c’est une certitude mais j’aimerais savoir, pourquoi cela vous préoccupe-t-il tant ? Est-ce que sa mort sera un barrage au fait qu’il nous rejoigne ? Il nous suffit pourtant de collecter ses données génétiques et le tour est joué…
– Ce n’est malheureusement pas aussi simple…
Soupirant, il se défit de son étreinte puis lui tournant le dos, Mine Sombre revint se mettre au chevet du malade. Dans un peu plus d’un quart d’heure, ce dernier décéderait et plusieurs mois de travail et de recherche seraient anéantie par la même occasion… quel gâchis en y repensant à deux fois…
– Mais j’ai tout ce qu’il faut, reprit Loulou. J’ai le Collecteur, j’ai appris à le maîtriser et je suis sur que je peux sauvegarder ses données en moins d’une minute…
– Miss Loulou, insista Mine Sombre en lui lançant un regard froid par dessus son épaule. Ce n’est pas aussi simple !
Elle était à deux doigts de le contrarier une fois encore et même si sa raison lui intimait le silence, elle décida de passer outre ses craintes et de foncer, elle devait en avoir le cœur net, elle devait savoir pourquoi il craignait tant la mort de Sôji Okita, pourtant déjà condamné.
– Dites-moi maître Mine Sombre, fit-elle d’un air hésitant. Je veux savoir, quel est la cause de votre malaise… et surtout, pourquoi craignez-vous tant de voir disparaître cet homme…
Secouant la tête, il se dit que tout expliquer alors que le temps jouait contre lui serait absurde mais d’un autre coté, il voyait déjà la tache de ramener Okita comme une Etoile d’Les Portes du Temps réduite à néant alors au point où il en était… il pouvait bien se permettre d’éclairer la lanterne de sa compagne en perdant les derniers instants qu’il lui restait.
– Très bien miss Loulou… vous avez gagnée…
Faisant craquer ses phalanges en repliant ses doigts, Mine Sombre jeta un œil discret au compte à rebours de l’ordinateur portable et alors qu’il venait de passer sous la barre du quart d’heure, il se dit qu’affranchir ou non sa compagne ne changerait désormais guère de chose. Se tournant alors, il gagna le mur du fond d’un pas lent, prenant bien soin de fuir un temps ce regard qui le transperçait. Arrivé à destination, Mine Sombre posa une main contre la paroi grisâtre de cette chambre d’hôpital, dont Okita semblait être le seul pensionnaire puis soupira d’un air las.
– Vous souvenez-vous de notre première rencontre ? lança-t-il.
– Comment pourrais-je l’oublier…
Elle esquissa un sourire fugace puis attendit que son compagnon continu, sans lui parler davantage par peur de lui couper la parole et ainsi, lui ôter tout désir de vouloir parler. Elle se dit d’un autre coté que le ton qu’elle venait d’employer, plutôt volage, ne convenait peut-être pas spécialement à l’émotion qu’elle aurait du ressentir en se souvenant d’un tel moment…
– A l’instant où je vous est vu, reprit-il. J’ai su que vous étiez née pour être des nôtres, si pleine de vie, si pétillante, vous étiez, et vous êtes d’ailleurs toujours, ce qui faisait défaut aux Portes du Temps… une femme possédant cette douceur et une âme aussi altruiste que la votre.
Pour qu’il se mette à parler de la sorte, Mine Sombre ne devait pas se trouver dans son état normal. Quoiqu’il ne fût pas méchant de nature mais pas vraiment enclin à faire des compliments. Alors qu’elle ne s’y attendait pas, il continua à parler de cette façon si étrange et si condescendante.
– Vous souvenez-vous miss Loulou ? C’était un matin d’octobre 1969, la première fois que nous nous sommes rencontrés… il faisait un temps horrible… pluvieux… froid… j’en frissonne rien qu’en y repensant… avec vos cheveux roux, vos lunettes et votre sourire, vous m’êtes apparu comme un soleil… vous souvenez-vous ?
Elle ne le sut pas sur le moment mais la fille ne put s’empêcher de lâcher un petit rire nerveux.
– Vous attendiez à un arrêt de bus, dit-elle. Dégoulinant et trempé jusqu’au os, dans ce même habit noir que nous portons aujourd’hui. De dos, avec vos long cheveux et malgré votre carrure, je vous est pris pour une fille et je suis venu me mettre à vos cotés, pour vous proposez de partager mon parapluie… vous rappelez-vous de ce que je vous ai dit à cet instant ?
– Bien sur… « Une jeune fille ne devrait jamais rester sous la pluie sous peine d’attraper froid ». La tête que vous avez faite lorsque vous vous êtes rendu compte que j’étais un homme…
– N’est rien comparé à la tête que vous avez faite au moment ou vous avez croisé mon regard, interrompit-elle.
– C’est vrai… j’étais comme frappé de stupeur…
En terminant sa phrase, Mine Sombre laissa échapper un léger rire. Alors que de son coté Loulou se contentait d’acquiescer, sans trop savoir comment pouvoir réagir alors qu’au plus profond de son cœur, elle ne désirait qu’une seule chose : prendre cet homme dans ses bras alors qu’il vivait apparemment l’un des passages les plus douloureux de son existence. S’approchant à pas mesurés, elle posa une main sur son épaule alors que la connexion temporelle approchait des douze minutes.
– Maître Mine Sombre, je ne veux pas vous entendre parler de cette façon…
– Ma franchise vous gêne miss ? coupa-t-il. Je n’ai certes pas l’habitude de me confier mais…
– Vous parlez comme si tout est terminé, comme si nous ne pouvions plus remplir cet objectif que nous nous sommes fixés, dites moi maître Mine Sombre, que nous faut-il faire de plus que de collecter les donnés d’Okita pour que nous puissions remplir notre mission ?
Fermant les yeux un instant, Mine Sombre soupira puis les rouvrant soudainement, il se retourna pour faire face à sa comparse. Elle voulait savoir ? Alors elle allait savoir…
– L’Oracle a établit des règles très strictes pour le recrutement des Etoiles Majeures et Mineures.
Soudainement gênée, Loulou recula d’un pas pour ne pas paraître trop près de Mine Sombre. A se retrouver comme cela, à son contact, il lui vint des idées et des pensées qui auraient pu la faire rougir mais pour ne pas perdre ses moyens, elle lança la première phrase qui lui vint à l’esprit.
– Des règles ?
– Oh il y en a tout un tas, fit-il sans se rendre compte de son malaise. Mais dans le cas présent, les deux qui nous intéressant sont celles-ci.
Pour appuyer son énumération, Mine Sombre leva son index puis regarda la fille droit dans les yeux.
– Primo, l’intéressé doit être tout à fait conscient de sa situation et quel sera son devenir en tant que maître des Portes du Temps…
– En gros nous devons le convaincre verbalement ?
En guise de réponse, il hocha la tête affirmativement. Continuant de parler, il joignit son majeur à coté de son index pour souligner le fait qu’il annonçait la deuxième règle.
– Et secundo, lors du transfert de donné, le sujet doit être vivant…
Loulou écarquilla les yeux ; la vérité venait de la frapper de plein fouet. Voilà qui expliquait le comportement de Mine Sombre. Il ne leur restait que dix minutes avant que Sôji Okita ne trépasse et dans ce laps temps, ils leur devraient converser avec cet homme à l’article de la mort pour le convaincre de rejoindre les rangs des Portes du Temps…
– Je vois à votre à votre visage que vous avez compris miss… ce n’est pas en dix minutes que nous allons réussir à le convaincre alors que votre cas m’a pris près d’un mois…
Secouant la tête, Loulou afficha un sourire en coin. Elle comprenait la vision de Mine Sombre, pour lui, faire d’Okita une Etoile des Portes du Temps serait désormais chose impossible et le temps que l’Oracle ne se décide à permettre un nouveau voyage dans le temps, Abalantir, la citée rivale des Portes du Temps, aurait sûrement le temps de leur ravir leur cible.
– Maître Mine Sombre, lança-t-elle. Quel est notre principal obstacle dans cette histoire ?
– Le temps me paraît être une bonne réponse… non ?
– Précisément… le temps… à moins de le maîtriser il nous maîtrisera… n’est-ce pas là une de vos maximes ?
– Je la tiens de maître Moebius, l’architecte du temps… mais c’est à travers ma bouche que vous l’avez entendu… mais je ne comprends pas ou vous voulez en venir.
– Je refuse d’être victime d’une chose que nous côtoyons depuis des années, il nous reste dix minutes pour faire d’Okita une Etoile des Portes du Temps, alors soit, relevons le défi car qu’avons nous à perdre ?
Elle serrait les poings et déterminée comme elle l’était, Mine Sombre dut avouer qu’il serait difficile pour lui de refuser une telle invitation. Affichant alors un large sourire, il sut que Loulou se battrait jusqu’a la fin sans jamais abandonner, refusant d’être esclave du temps et de son destin, comme elle venait si bien de le dire…
– Je ne veux pas rentrer bredouille et être la risée de tout le monde… vous êtes avec moi maître Mine Sombre ?
– Naturellement, répondit-il d’un air serein.
Se retournant, elle alla jusqu’au petit tabouret qui maintenait son ordinateur puis posant un genou à terre, elle le souleva pour avoir accès aux tréfonds de son attaché-case. Elle se mit alors en quête de ce qu’elle penser être la clé qui déterminerait l’issu de cette mission. Après quelques instants, elle mit enfin la main sur ce qu’elle recherchait : deux petits disques argentés d’à peine cinq centimètres de diamètres. Soupirant, elle se releva puis dans un geste agile, elle lança l’un des disques à son compagnon. Surpris, Mine Sombre l’attrapa en un tour de main puis regarda l’objet sans comprendre.
– Des traducteurs ? Pourquoi faire ?
– Le temps joue contre nous, répondit Loulou en fixant le disque contre son oreille. Ce n’est sûrement pas avec mon japonais de collégienne que nous pourrons boucler cette affaire au plus vite…
– Certes.
Bien en place, collé à son oreille droite, le petit disque la recouvrait presque entièrement. D’une pression sur son centre, il s’illumina d’une petite lumière verte. L’instant d’après, une petite tige d’aspect métallique naquit depuis l’un des bord du disque et Loulou n’eut qu’à la courber pour qu’elle rejoigne la commissure de ses lèvres. Equipé de cette sorte de micro, elle pourrait désormais mener ses projets à bien. Jetant un regard à son compagnon, elle se rendit compte qu’il venait de fixer tout comme elle son traducteur.
– Il faut régler le mode d’émission sur japonais, le mode de réception étant configuré par défaut sur français, nous n’avons pas besoin d’y toucher… vous êtes prêt ?
– Paré, fit-il en ajustant le micro face à sa bouche.
– Alors en avant, il nous reste très exactement neuf minutes et quatorze secondes…
Déglutissant avec peine, Mine Sombre alla se mettre une fois encore au chevet du malade, d’un coté du lit et ne tarda pas à être cette fois-ci rejoint par Loulou qui se plaça face à lui, de l’autre coté. Ainsi installé, il avait vu sur le compte à rebours de la connexion temporelle… ne restait plus qu’à prier pour que tout ce passe bien alors que le temps les poussait inexorablement vers l’échec…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Lun 13 Avr 2009 - 21:20

Chose promise, chose due ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Lun 13 Avr 2009 - 21:37

p'tin la torture...je viens de le voir et je dois filer en raid avant d'avoir tout lu !!!!! Grmbl !!!


EDIT :

a ouééééééé j'adore...très original et ouvre la porte a de solides paradoxes temporels :p

La suiiiiiiiiiiiite Wink

++

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Jeu 16 Avr 2009 - 21:17

Pinaise... pas beaucoup de succès sur ce coup... study

Je crois que je vais implanter un passage hot entre nice et ylep pour relancer l'audimat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkoustiv
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1126
Age : 36
Localisation : Ben ici
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 17 Avr 2009 - 11:54

Meuh non Soul, pas eu le temps de le lire encore pour ma part...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponimm
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 17 Avr 2009 - 12:45

Moi j'aurai une remarque : pourquoi Mimine est ENCORE le héros d'une de tes histoires?? Suspect
Si j'étais ta copine, je commencerai à me poser des questions...
Very Happy

EDIT :
Je viens de finir de tout lire (enfin).
Avis purement perso hein. J'avais beaucoup aimé le chapitre 0 qui laissait entrevoir plein de bonnes choses, mais là par contre j'ai pas vraiment accroché à l'univers et aux persos du chapitre. Mais bon, ton style est toujours très sympa à lire, et j'adore ton soucis des détails. Smile

Bon maintenant, j'attaque les écrits de Thoto. ^^


Dernière édition par Eponimm le Ven 17 Avr 2009 - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thobrak
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 46
Localisation : alsace
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 17 Avr 2009 - 13:29

Si ça peut te rassurer, je n'ai pas plus de succès avec mes écrits. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 17 Avr 2009 - 13:42

Je pense surtout que :

-1 la fréquentation du fofo est en baisse par rapport à il y a un an
-2 encore plus cette semaine de vacances ou de taff surchargé...

++

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorga
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 50
Localisation : Latitude : 43.5 Longitude : 1.3 Alt. moy. : 170
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 17 Avr 2009 - 14:34

3- pas eu le tps

_________________

Sans l'ombre d'un doute.

Lien : Organisateur des sorties raid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkoustiv
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1126
Age : 36
Localisation : Ben ici
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 17 Avr 2009 - 14:52

Hmmm début prometteur, la suite siouplait... Ben oui atd, maintenant qu'on a lu cette entame, faut la suite tu peux pas nous laisser avec ce suspense ... study

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verti
Totem de Soucis (GM)
avatar

Nombre de messages : 3049
Age : 44
Localisation : Sartrouville FRANCE
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 17 Avr 2009 - 15:59

pas pris le temps de lire tout.


EDIT du 22/04/2009:

"loulou", t'es pas allé le chercher loin avec ton index celui là ^^^z'inquiétez pas, je connais le chemin ^^

Pour ce qui est de l'histoire, ben ouf, faut être attentif...GG en tout cas. De plus en plus fort notre Soul !

CDO= Le Conclave des Oteurs ^^

_________________


Dernière édition par Verti le Mer 22 Avr 2009 - 11:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkoustiv
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1126
Age : 36
Localisation : Ben ici
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 17 Avr 2009 - 16:07

Bah ça change un peu Epo! On est parti des haches sanglantes et des relents de pomme pourri hroic fantasy pour rejoindre un peu plus la science fiction, genre Nathan Never quoi. Ah Nathan Never, mon idole...

Par contre c'est vrai que la transition de la cuisine à kodo de Ylep, au monde informatique de Loulou (un peu cucul comme nom ça... au passage) sur la même série, c'est un peu bizarre. J'ai hâte que les deux se rejoignent... (oh oui nous allons inventer le Burger Kodo, le fast food qui détrônera dans le futur la cuisine traditionnelle)... Je sens que Nice va passer dans la stargate, elle va être toute décoiffée (court ou long d'ailleurs)

Bah si tu veux de l'heroic fantasy en attendant, faut lire l'histoire à Thotho...


LOULOU? Loulou? Oui .... c'est moi... lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponimm
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 17 Avr 2009 - 16:52

J'aime pas Nathan Never... je préfère Dylan Dog! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Sam 18 Avr 2009 - 3:25

Loul... ma pauvre loulou... pour info il devait s'agir d'un cdo à la base mais je ne voulais pas multiplier les voyageurs dans le tps, ça aurait été compliqué à remettre en ordre... deja avec mimine, je me suis permit de caser un rerol de thotho (solidarité littéraire) dans l'histoire mais bon... je ne veux pas d'autre voyageur du temps que mimine...

Après pour ce qui est de faire de mine sombre un héros de plusieurs de mes histoires... disons que je me suis fait pieger par celui-ci ! Avec Alliance Impie (que je devrais finir bientôt) j'ai donné naissance a un trio (ylep-agro-mimine) que j'aime beaucoup... mais pour un raison qui m'échappe il semble que notre ami demo arrive à sortir quelque peu du lot, alors que à la base, je voulais en faire plus un témoin de l'histoire Ylep / aggro. la psyko qui se radoucit au contact d'aggro et ce dernier qui apprend à avoir un peu plus confiance en lui au contact de l'autre illuminé... c'est ça la quintessence de mon histoire... mais au final je me retrouve avec mine sombre catapulté au premier plan dans une sordide histoire de vengence...

ce doit être ça, le pouvoir des démos... flippant quand j'y pense !

Pour en revenir à loulou... oui... elle est culcul... mais elle ne devrait plus apparaitre que dans ma prochaine histoire car ensuite, zou, à la trappe. Je vais recentrer l'hsitoire un temps sur mon fameux trio puis sstevee deviendra l'unique star, avec quelques copaings avec lui quand meme...

Mais bon... on verra apres ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Dim 19 Avr 2009 - 10:55

Ah oui j'oubliais...

Avec epo on a fait un ptit marché, je fais un texte, elle fiat un dessin...

Donc la suite (qui est toute prete) dépendra de miss epo...

Gné hé hé hé...

- Soul (pervers mais assume)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Lun 20 Avr 2009 - 17:51

bon épo...tu dessines oui ??? (admirez la technique de Soul qui a su adroitement dévier la pression...[non Nal ! drunken ]).... cheers

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponimm
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Mar 21 Avr 2009 - 12:04

Le soucis c'est que je suis en panne de modèle là. L'armurerie ne fonctionnant pas, 3D armory aussi.
Donc, si vous me trouvez une image de Mimine, et bien ça sera fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Jeu 23 Avr 2009 - 21:14

Bon allez epo... Thotho est en train de me rattraper...

Passe la seconde ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkoustiv
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1126
Age : 36
Localisation : Ben ici
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 24 Avr 2009 - 1:32

Aaaaaaaah mopn cher Soul... tu sais après bientôt trois an de mariage, j'ai appris à apprécier le paysage lorsque Epo conduit...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 24 Avr 2009 - 8:48

Ouh que c'est méchant !

C'est très drôle (meme ma chere et tendre à rigolé)

Mais c'est méchant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorga
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 50
Localisation : Latitude : 43.5 Longitude : 1.3 Alt. moy. : 170
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 24 Avr 2009 - 11:13

Ah non c'est gentil de laisser conduire sa femme pour lui faire plaisir alors que l'on sait que l'on risque d'en mourrir.
D'ailleurs je vois pas trop ou il veut en venir en parlant du paysage etc.


Non je ne suis pas mis au gin ==>[.]

_________________

Sans l'ombre d'un doute.

Lien : Organisateur des sorties raid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicemare
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1907
Age : 40
Localisation : 93 but my heart belongs to 34 :)
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Ven 24 Avr 2009 - 20:44

Salut à tous Smile

De retour! Je n'avais pas eu le temps de lire du coup ^^
Comme Epo j'accroche moyennement à l'univers, je suis plus haches, massues, tripes et compagnie également Smile

Quoi qu'il en soit GG ça nous fait de la study !

_________________
You think I´m strange because I´m different, I think you´re strange because you´re all the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   Jeu 30 Avr 2009 - 14:51

Bon Darkou, tu veux bien reprendre les volant de mains de Epo pour qu'elle puissi finir son dessein ? fin quoi ! Wink

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP - BACTERIE NEUTRE 1] MESSAGERS DES PORTES DU TEMPS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EST. deux jeux Atari ST: Les portes du temps et Tanglewood
» [Neutre] Gardiens Sacrés
» [Guilde Neutre] Kirin Tor. (Nom Ig : Académie Pourpre.)
» [Neutre] La Phalange.
» De la maison neutre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland) :: wow en général :: Role play / artistique :: WoW selon Soul-
Sauter vers: