Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland)

Guilde world of warcraft (wow)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thobrak
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 46
Localisation : alsace
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie   Mer 15 Avr 2009 - 5:32

Note de l’auteur


Les évènements, lieux et personnages de ce récit ne font pas officiellement partie de l’histoire de World of Warcraft. La Horde et L’Alliance ont toujours affirmés ne pas être au courant des faits décrit plus bas. Certaines choses n’ont donc manifestement jamais existé. Cela ne prouve pas qu’elles ne se soient pas passer.


PROLOGUE



Cité fortifiée du Thelsamar, Loch Modan.

Le corps flottait sur la vase qui stagnait dans les égouts. Le cadavre du garçon, gonflé et rongé par les rats, avait été dépouillé de ses bottes, de son pantalon et de sa chemise. Rien ne se perdait dans la ville assiégée.
Le Général Franck Tourneville dut l’écarter, remuant la fange. Ordures et excréments. Sang et bile. L’écharpe mouillée nouée autour de son cou avait beau recouvrir son nez et sa bouche, elle ne parvenait pas à masquer la puanteur. Voilà à quoi avait mené la guerre. Les puissants en étaient réduits à se traîner sous terre pour s’échapper. Mais il avait reçu ses ordres.
Au-dessus d’eux, l’artillerie Orc pilonnait Thelsamar. A chaque explosion, son ventre tremblait. Les orcs, a l’aide de leurs catapultes et bombardes avaient détruit les portes de la ville, et en cet instant même des zeppelins chargés de troupes ses posaient sur l’avenue principale, convertie en piste d’atterrissage grâce à deux longues rangées de tonneaux de pétrole enflammés. Leur fumée noircissait le ciel comme pour empêcher le soleil de se lever. Les combats faisaient rage dans chaque rue, chaque maison, de la cave au grenier.
Que chaque foyer devienne une forteresse !
Telle avait été la dernière directive donnée par le Commandeur Général Tristan Lamevent à la population. La ville devait tenir le plus longtemps. L’avenir de l’Alliance en dépendait.
Comme elle dépendait du Générale Tourneville.
- Dépêchez-vous ! Commanda-t-il aux autres derrière lui.
Son commando d’Evacuation spéciale, le suivait. Quatorze hommes embourbés dans l’eau croupie jusqu’aux genoux.
Tous armés. Tous vêtus de noir. Tous chargés de sacs pesants. Parmi eux, les quatre plus costauds, d’anciens marins, transportaient des caisses massives posées sur deux perches.
Ce n’était nullement par hasard que la Horde attaquait cette ville fortifiée. Depuis deux ans, les prisonniers Orcs, Taurens et leurs amis les Reprouvés avaient creusé, ou plutôt évidé une montagne voisine.
Une centaine de kilomètres de tunnels avaient été percés, a coup de pioches et d’explosif, sous la morsure douloureuse du fouet, pour servir un projet secret, un projet qui devait demeurer caché aux yeux trop curieux de la Horde.
…Le Géant.
Mais la rumeur avait finit par se répandre. Un des villageois habitant prêt de la mine avait-il évoqué les maladies, les malaises soudains ayant même frappé ceux qui vivaient à bonne distance de la grotte ?
Si seulement ils avaient eu le temps de finir leurs recherches…
Des recherches qui mettaient pourtant le Général Franck Tourneville très mal à l’aise. Ignorant en quoi elles consistaient, il ne connaissait que le nom de code qu’on leur avait donné : Chronos. Mais il en savait assez. Il avait vu les corps qui avaient subi ces expériences. Il avait perçu les hurlements.
Abomination.
C’était le seul mot qui lui était venu à l’esprit.
Exécuter les savants ne lui avait posé aucun problème. Les soixante deux Reprouvé, homme et femmes avaient était conduit à l’extérieur et abattus de plusieurs carreaux d’arbalètes. Nul ne devait apprendre ce qui s’était passé dans les entrailles de la mine, ni ce qui avait été découvert. On avait laissé la vie sauve à une seule scientifique.
L’apothicaire Tola Malifious.
Le Général l’entendait patauger derrière lui, les poignets attachés dans le dos, à moitié traînée par un de ses hommes. Elle aurait dut être exécuté par les autres, mais Morris Marganus, superviseur du projet, avait tenté de détruire tous ses dossiers. Il avait était abattu avant d’avoir pu mettre le feu à son laboratoire sous-terrain. Heureusement pour Tola Malifious. L’Alliance avait besoin de quelqu’un connaissant parfaitement la Cloche pour terminer le travail. Tola était aussi géniale que Morris Marganus.
Il ne restait plus qu’à la convaincre de collaborer à présent
Ses yeux lançaient des éclairs chaque fois que le Général Franck Tourneville la dévisageait. Il sentait la haine, aussi brûlante que la chaleur émanant d’un four. Elle coopérait pourtant.
Les reprouvé formaient des scientifiques de très grande valeur et compétence, et l’Alliance avait été obligée de le « employer » dans le cadre de leur recherche, mais le Général Tourneville s’était toujours méfié d’eux. Et Morris Marganus venait de lui donner raison. La tentative de sabotage du docteur ne l’avait pas surpris. Il ne faut jamais faire confiance aux reprouvé. Juste les massacrer.
Mais dans le cas présent, il obéissait aux injonctions données par le Commandeur Général Tristan Lamevent. Ce dernier avait donné un ordre bien précis : Evacuer la mine en emportant les ressources nécessaires pour continuer le travail, et détruire le reste.
Ce qui impliquait de sauver la fille.
Et le bébé.
Le nouveau-né était emmitouflé dans un sac à dos. Un nourrisson âgé d’à peine un mois.
Dans ce nourrisson siégeait l’abomination, la source véritable de la répulsion de Franck. Tous les espoirs de l’Alliance reposaient entre ces mains minuscules. Une telle idée lui donné envie de vomir.
Il avait remarqué la façon dont Tola couvait ce petit monstre du regard, ses yeux brillant de rage et de tristesse mêlée. Elle avait servit de nourrice au bébé, le berçant, le nourrissant. C’était uniquement pour lui qu’elle avait accepté de les suivre. Tristan avait du poser la lame de son épée sur le crâne de cette ignominie pour la faire plier.
Un boulet de canon explosa au-dessus d’eux. La déflagration assourdissante les jeta à terre. Une pluie des gravats cribla l’eau croupie.
Franck se releva, jurant à mi-voix.
Son second Oscar Pluirouge le rejoignit et désigna un embranchement devant eux.
- Il faut prendre ce tunnel, Général, il s’agit d’un vieux canal de drainage. Il se vide dans la rivière non loin de l’île de la Cathédrale. Franck acquiesça. Caché près de l’île, deux barques les attendaient, ainsi que d’autres membres du Commando d’Evacuation. Ils n’étaient plus très loin. Il hâta le pas tandis que le pilonnage Horde s’intensifiait Cette frénésie annonçait l’assaut final sur la ville. Sa reddition était inévitable.
Une fois qu’il eut atteint le deuxième tunnel, Franck s’y hissa, s’extirpant de la vase pour fouler le sol plus meuble du canal. Ses bottes collaient au sol, émettant un bruit de succion à chaque foulée. Pendant un instant, les relents de matières fécales et de crasse furent à la limite du supportable, comme si l’égout tentait de les poursuivre.
Il braqua sa torche devant lui. L’air se purifiait-il, devenait-il moins fétide ? Il suivit le boyau avec une vigueur renouvelée. L’évasion était si proche ; sa mission quasiment accomplie.
Réconforté par cette idée, le Général se laissa guider par la promesse d’air frais. Le tunnel descendait en pente douce. L’allure du commando augmenta, dotant plus que les tirs d’artillerie s’étaient tus, cédant la place à un silence menaçant. L’armée Orc arrivait.
Ils allaient s’en tirer de justesse. La rivière ne tarderait pas à être bloqué.
Comme s’il sentait l’urgence, le bébé commença à pleurer, gémissant doucement.
Au fur et à mesure de leur progression, les pleurs du nourrisson redoublèrent.
- Calme-le ! Ordonna Franck au soldat qui portait le bébé.
L’homme, maigre et livide, décrocha le sac de son épaule. En essayant de libérer le bébé de son carcan, il ne fit que déchaîner ses cris de détresse.
- L…laisser moi faire, plaida Tola, se débattant avec son garde qui refusait de la lâcher.
Les hurlements décuplaient.
Grimaçant, Franck hocha la tête.
On coupa les liens qui retenaient les poignets de la femme. Se frottant les articulations elle se précipita vers le nouveau-né. Le soldat, soulagé, lui confia son fardeau. La jeune Reprouvé nicha le bébé dans le creux de son bras, supportant la tête en le berçant doucement. Tola se pencha au-dessus de lui, le serra contre elle.
Les cris cessèrent, remplacés par des hoquets presque silencieux.
Satisfait Franck fit signe au garde. L’homme sortit son épée pour la presser contre le dos de Tola. En silence ils continuèrent leur périple à travers les dédales creusés sous Thelsamar.
Très vite, une odeur de brûlé chassa les relents d’égout. Les tirs d’artillerie s’étaient interrompus, mais il n’était pas difficile d’imaginer la violence des combats qui devaient faire rage dans les rues de la ville.
Franck envoya son second en éclaireur.
- Donne le signal aux bateaux.
L’homme acquiesça avec nervosité et s’avança, ne tardant pas à disparaître dans la pénombre du boyau.
Tristan se tourna vers Tola qui portait toujours l’enfant. Le bébé s’était calmé. Impassible, le regard de la femme croisa celui du Général.
- Je le vois sur votre visage. Ce que nous avons fait…nous avons été trop loin.
- De telles décisions ne nous appartiennent pas, répliqua Franck.
- A qui reviennent-elles alors ?
Le Général secoua la tête et se détourna. Il avait reçu des ordres. Ce n’étais pas à lui de les remettrent en question. Tola murmura.
- Nous avons défié les Dieux et la nature.
Un appel lui évita de répondre.
- Les bateaux arrivent, annonça le second qui revenait.
Le Général aboya des instructions. Il précéda ces hommes à l’entrée du tunnel qui s’ouvrait sur la rivière. Ils risquaient de perdre l’avantage de l’obscurité. A l’Est, le soleil se levait tandis qu‘un nuage de fumée noire s’accrochait encore a la surface de l’eau. Un brouillard qui les protégerait.
Mais pour combien de temps ?
La puanteur des égouts s’étant enfin dissipée, Franck gorgea ses poumons d’une grande bouffée d’air frais. Il scruta les eaux grises. Deux barques d’environs sept mètre de long les fendaient, laissant deux sillages d’écumes derrière elles.
La phrase de Tola Malifious résonna en lui.
Nous avons défié les Dieux.
Vivement qu’il soit loin d’ici pour oublier tout ce qui s’était passer ces derniers jours.
La première embarcation s’arrêta sur la rive. Soulagé de cette distraction et, plus encore, de pouvoir bouger, il commanda à ces hommes de charger les deux barques.
Tola restait à l’écart, le bébé dans ses bras, flanquée de son garde.
Au loin, les cris et les hurlements s’amplifiaient.
Ou se cachaient ses Dieux qu’elle craignait tant d’outrager.
En tout cas, pas ici.
Une fois les bateaux chargés, Franck la rejoignit.
- Montez à bord.
Il avait voulu lui donner un ordre, pourtant sa phrase avait sonné comme une prière. Elle obéit, le regard toujours fixé sur le nourrisson. Soudain, elle trébucha mais retrouva aussitôt son équilibre, veillant avant tout à protéger le bébé. Elle contempla les eaux grises, la brume noirâtre et son visage se durcit de nouveau. Un bloc de pierre. Finalement Tola s’installa sur le banc, à bâbord.
Son garde s’assit à ses côtés.
Franck prit place en face d’eux et les rameurs se mirent en action.
- Il ne faut pas être en retard.
Il scruta le fleuve. Ils fileraient vers l’Ouest, loin de la ville enflammée. Pendant un moment, il ferma les yeux, et seul le bruit des rames qui s’agitaient et leur faisaient prendre de la vitesse l’empêchait de sombrer dans une somnolence qu’il aurait pourtant bien mériter. Les orcs ne les arrêteraient plus maintenant. C’était terminé.
Un mouvement attira son attention sur le bateau.
Tola s’inclinait au-dessus du bébé pour déposer un petit baiser sur son crâne presque chauve. Elle se redressa, croisant le regard de Franck. Ce dernier ne décela ni défi ni colère sur son visage. Juste de la détermination.
Et il devina aussitôt son intention.
- Ne…
Trop tard.
Se redressant, Tola s’appuya sur le bastingage derrière elle et poussa avec ses pieds. Le nouveau-né serré contre sa poitrine, elle se jeta dans les eaux froides.
Surpris, son garde pivota et décocha un carreau d’arbalète à l’aveuglette.
Franck fondit sur lui et, d’un coup sec, détourna son arme vers le ciel.
- Tu pourrais toucher le petit.
Il se pencha par-dessus le bastingage. Les autres étaient debout eux aussi. L’embarcation tangua. Dans les eaux plombées, il ne vit que son propre reflet. Il demanda aux rameurs de décrire un cercle sur le fleuve.
Rien
Franck cherchait des bulles révélatrices, mais les remous du bateau troublaient les eaux. Il flanqua un coup de point sur le bastingage.
Seule, une reprouvé était capable d’un acte aussi désespéré.
Ils continuèrent à sillonner la zone jusqu’à ce qu’il soit tout à fait sur qu’ils ne la retrouveraient plus. Ses hommes fouillèrent les deux rives en vain. Elle avait disparu. Finalement, l’aube naissante les dissuada de s’attarder d’avantage.
Franck donna le signal de retraite. Il leur restait encore les caisses et tous les dossiers. Cette disparition ne présentait qu’un contretemps sans importance. Là où il y avait eu un enfant, il pouvait y en avoir d’autres.
- Allons-y ! Lança-t-il.
Les deux bateaux repartirent, s’évanouissant dans la brume tandis que Thelsamar brûlait.

_________________






Dernière édition par thobrak le Lun 27 Avr 2009 - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie   Mer 15 Avr 2009 - 12:13

mais mais.....il sait écrire le thotho Wink

Super début prometteur....=> go publier la suite !

++

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorga
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 50
Localisation : Latitude : 43.5 Longitude : 1.3 Alt. moy. : 170
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie   Mer 15 Avr 2009 - 12:25

J'aime bien mais il me tarde de voir un texte où, pour une fois, cela ne sentira pas le caca.

:afro:


ps : Certaines choses n’ont donc manifestement jamais existé. Cela ne prouve pas qu’elles ne se soient pas passer.
J'aurai plutôt écris car c'est un contre sens : La véracité des faits n’a jamais pu être démontré, cela ne prouve pas qu’ils ne se soient pas passer ainsi. ou . Certaines choses n’ont donc manifestement jamais existé. Malgré le manque de preuve la légende doit se rapprocher de fait qui ont réellement eu lieu.

_________________

Sans l'ombre d'un doute.

Lien : Organisateur des sorties raid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eponimm
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 36
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie   Ven 17 Avr 2009 - 15:09

Ah bah très sympa vraiment! Le récit est bien construit et très "visuel". Bravo! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkoustiv
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1126
Age : 36
Localisation : Ben ici
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie   Ven 17 Avr 2009 - 15:40

Sont bizarres les réprouvés, sont bizarre les allianceux...

Sympa le début, j'irais lire la suite ce we...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verti
Totem de Soucis (GM)
avatar

Nombre de messages : 3049
Age : 44
Localisation : Sartrouville FRANCE
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie   Ven 17 Avr 2009 - 16:00

je lis tout ce we..mais cela m'inspire plus que ton côté polar ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicemare
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1907
Age : 40
Localisation : 93 but my heart belongs to 34 :)
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie   Sam 25 Avr 2009 - 11:43

Bravo Thotho, j'aime beaucoup!!

Je ne m'attarde pas davantage, je passe à la suite Wink

_________________
You think I´m strange because I´m different, I think you´re strange because you´re all the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP - Ombres et lumieres. (0/1) Introduction 1ere partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu][GTBS] problèmes de suppression des morts et de monstres immobiles...
» 1ere partie sur la table de jeu
» [video] Deballage et 1ere partie de CLAUSTROPHOBIA
» Descent CR de ma 1ere partie
» Yatsukami (1ere partie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland) :: wow en général :: Role play / artistique :: WoW selon Thobrak-
Sauter vers: