Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland)

Guilde world of warcraft (wow)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 RP - Ombres et lumieres. (1/07) Les carnets de Brann3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thobrak
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 46
Localisation : alsace
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: RP - Ombres et lumieres. (1/07) Les carnets de Brann3   Jeu 30 Avr 2009 - 18:38

Citadelle des Ombres
Norfendre
7h05


Darkoustiv somnolait, errant dans cet endroit merveilleux situé entre la béatitude et le sommeil. Imaginant ce qu’aurait pu être une nuit au côté d’Eponnim. Il se voyait déjà suivant paresseusement du doigt la courbe du sein de sa compagne, lui frôlant le mollet du bout du pied.
Le bonheur.
Rien ne pouvait gâcher ce…
- Réveil-toi, lui hurla Jorga !
Darkoustiv se redressa en sursaut. Son cœur battait la chamade. Il lança un regard mauvais à la troll, dont le sourire trahissait le plaisir qu’elle éprouvait à avoir réveiller son ami de la sorte. Avant de lui permettre de s’énerver, Jorga continua
- Ecoute ! Ça s’agite la-dehors.
Le prêtre, se mit assis sur sa paillasse crasseuse et prêta l’oreille. Des bruits de course résonnaient dans les couloirs de la citadelle. On entendait, ici et la des ordres hurlés à tue-tête. Une forte activité régnait à l’extérieur.
- Que se passe-t-il ?
- Comment veux-tu que je le sache ! Je suis bloqué ici comme toi. T’as pas remarqué ?
Le ton ironique de Jorga acheva de mettre Darkoustiv de mauvaise humeur. Jorga avait toujours eut un sens de l’humour bien particulier. Malheureusement tout le monde n’appréciait pas.
- Combien de temps vont-ils nous garder ici ?
- Actuellement, nous devons être le cadet de leurs soucis.
- J’espère qu’ils ne nous on pas oublié !
Comme pour répondre à leurs questions, le bruit d’une clé dans la serrure se fit entendre. La porte s’ouvrit, révélant le visage souriant de Keritose Lame-sanglante, toujours flanqué de ces deux molosses. Il avait l’air de fort bonne humeur, et son visage semblait plus reposé que la veille.
- Avait vous bien dormit mes amis ?
- Amis ? S’étonna Darkoustiv. Je ne savais pas que nous étions amis. Première nouvelle. Et depuis quand enfermez-vous vos amis à double tour ?
- Veuillez m’excuser. Vous comprendrez que la sécurité de la Citadelle des Ombres est ma première priorité. Le Roi-Liche utilise tous les stratagèmes pour s’emparer de notre place forte. Vous auriez très bien pus être des espions à sa solde. On n’est jamais trop prudent. En tant que personnes intelligentes, vous pouvez comprendre ça dit-il avec un large sourir de satisfaction. Mais trêves de palabres inutiles le Duc Lankral souhaite vous voir.
- Il est-la ?
- Il est rentré durant la nuit. Mais je crains que les nouvelles qu’il apporte ne soient pas celle que vous espériez. Allez, en route. Il ne faut pas le faire attendre.
Ils se mirent en marche, traversant les couloirs lugubres de la citadelle d’un pas rapide. Le dédale des boyaux leurs fit vite perdre le sens de l’orientation.
Au bout d’un temps qui leurs parut bien long, il finirent par arrivé devant une énorme porte de chêne bardé de métal. Keritose frappa sur le lourd pommeau de l’entrée, avant de pousser le battant sans même y être invité.
La pièce était plus grande que toutes celles que les deux prêtres avaient pu voir jusqu’ici. Le mur de droite disparaissait derrières des ateliers d’armes plus meurtrières les une que les autres. En face, d’énormes armures étaient rangées, bien en ordre sur des chevalets massifs. Un froid glacial régnait dans les lieux. Aucune décoration. Uniquement le gris humide des murs de pierre.
Assis derrière un énorme bureau de granite, un homme massif, et de haute taille leurs faisait face. Seul son regard de braise était visible derrière son casque. Une armure noire comme la nuit le recouvrait totalement, ne laissant pas dépasser le moindre centimètre carré de peau. Même ces mains disparaissaient derrière des gants de titane qui auraient, à elles seules, suffit à décapiter les deux trolls.
Le Duc Lankral, le légendaire chevalier de la mort les toisaient de son regard de braise tandis qu’un malaise grandissant envahissait les deux compagnons.
Jorga venait d’un coup de perdre son sens de l’humour
- Asseyez-vous, finit-il par leur dire en désignant deux fauteuils du menton.
Le ton de sa voix était aussi agréable qu’une pierre tombal, et ne laissait place à aucune discussion.
Les deux prêtres obéir sans broncher. Un silence de mort s’installa dans la pièce. Seul le blizzard extérieur se faisait encore entendre. Les deux trolls étaient de plus en plus mal à l’aise. Au bout de quelques seconde, n’y tenant plus Darkoustiv prit son courage à deux mains.
- Nous sommes-les…
- Je sais qui vous êtes ! Le coupa sèchement le Duc. Vous êtes les représentants de la guilde du Conclave des Ombres. La Lame d’Ebène a fait appel à certains d’entre vous il y a peu pour régler un problème dans un monastère. Depuis, ils n’ont plus donné signes de vies et vous vous inquiétez.
- C’est exact, continua le troll. Nous sommes venus en quête de leurs nouvelles.
- Connaissez-vous Lagnus Foudrecoeur ? Continua le chevalier sur le même ton.
- Euh…non, répondit Jorga après quelques secondes d’hésitation. De qui s’agit-il ?
- Lagnus Foudrecoeur est le Grand Commandeur de la Lame d’Ebène. Celui qui est chargé de me remplacer quand je m’absente. Mon bras droit si vous préférez. Il se trouvait également dans ce monastère. Je n’ai plus de nouvelle de lui et cela m’inquiète au plus haut point. Des rumeurs de maladie et de mort nous sont parvenues de la-haut. Malheureusement la tempête nous empêche tout déplacement vers le monastère. Nous sommes pour le moment condamner à attendre et à espérer. Mais plus les heures passent, et plus les chances de trouver des survivants s’amenuisent.
- Nous ne pouvons pas rester les bras croisés ici, à ne rien faire s’offusqua Darkoustiv.
- C’est exact. Mais toutes les voies de communications sont coupées, et même une fois la tempête finit, il sera difficile de retrouver des traces d’éventuels survivants
- Que peut-il bien se passer dans ces montagnes demanda Jorga inquiète.
- Rien de bon, ça c’est sur. Mais si vous voulez vous rendre utile, j’ai quelque chose à vous proposer.
Les deux prêtres se regardèrent, mais n’eurent pas besoin de se parler pour ce comprendre.
- Nous vous écoutons !




9h22
Stormwind
Royaume de l’Est



- Y a-t-il un moyen de monter à l’étage ? Demanda Oscar.
Fiona fixait la vitrine de la boutique, les yeux écarquillés. Elle était en état de choc.
- Fiona…
Oscar se plaça face à elle et s’approcha, presque nez à nez pour envahir son champ de vision.
- Fiona, nous devons nous éloigner du feu.
La tempête incendiaire enflait rapidement, nourrie par les étagères de bois sec et le vieux papier. Les flammes léchaient le plafond désormais. La fumée tournoyait, épaisse et furieuse.
A chaque instant, la chaleur devenait de plus en plus suffocante, et quand Oscar prit les mains de Fiona, celles-ci tremblaient. Comme tout son corps. Mais ce contact l’obligea à le regarder.
- Y a-t-il moyen d’accéder la-haut, répéta-t-il ? Y a-t-il un autre étage ?
Fiona leva les yeux vers la fumée.
- Quelques pièces qu’on utilise plus. Un grenier…
- Parfait. Comment on monte ?
Elle secoua la tête, d’abord lentement, puis avec davantage de fermeté, prenant conscience du danger.
- Impossible. Le seul escalier…
Elle montra les flammes d’un geste vague.
- …Se trouve derrière.
- A l’extérieur, c’est ça ?
Elle acquiesça. Des cendres incandescentes tourbillonnement autour d’eux tandis que le mur de feu avançait toujours.
Oscar réprima un juron. Il y avait dû y avoir un escalier intérieur autrefois, avant que l’on ne sépare la boutique du premier étage. Mais plus maintenant. Il lui faudrait improviser.
Il sortit son épée de son fourreau.
- Restez ici.
Oscar longea la cloison à sa gauche, encore épargnée par les flammes.
Fiona le suivit.
- Je vous avais ordonné de ne pas bouger
- Je n’ai pas envie de crever carbonisé la-dedans !
Oscar décela sa terreur derrière la colère, un état préférable à son hébétude initiale. Et qui s’accordait bien avec la fureur qu’il éprouvait. Contre lui-même. Non seulement il avait laissé cette gamine le suivre ce matin, mais il s’était fait bêtement prendre au piége par des assassins inconnus. Il avait été trop négligeant, trop sur de lui vis-à-vis de cette mission, et désormais il ne risquait plus simplement sa propre vie.
- Ok, allons-y lança Oscar en se retournant vers les flammes qui avançaient. Il ôta son manteau et le tendit à Fiona. Trempez le bien, précisa-t-il en lui montrant le baquet d’eau qui traînait au sol. Et votre veste aussi pendant que vous y étes.
Puis il saisit son épée.
- Qu’allez-vous… ?
- Essayer de nous fabriquer notre propre escalier.
Oscar grimpa sur une des échelles qui servaient habituellement a monté en haut des étagères. La fumée bouillonnait au-dessus de sa tête. L’air brûlait. Il planta la pointe de son arme entre deux lattes de bois de la voûte. Comme il l’avait espéré, il s’agissait d’un faux plafond…cachant le plancher de l’étage supérieur.
Il se hissa au sommet de l’échelle et escalada une étagère pour s’y percher. Solidement campé, il introduisit la lame de son épée entre deux lattes. Elle s’y enfonça profondément. L’arme déchiqueta le bois vermoulu, mais ne creusa qu’un minuscule trou de souris.
Les yeux brûlants et remplis de larmes, Oscar se baissa. Une quinte de toux lui écorcha les poumons. Pas bon. Ils allaient devoir mener une course de vitesse contre l’incendie. Et celui-ci avait déjà un temps d’avance.
Il jeta un coup d’œil vers les flammes. Elles semblaient devenir plus féroces. La fumée s’épaississait.
A ce rythme là, il n’y arriverait jamais.
Un mouvement attira son regard. Fiona avait grimpé à l’échelle. Elle avait trouvé un foulard qu’elle avait mouillé avant de le nouer autour de sa tête à la manière d’un bandit. Un déguisement approprié à son cas.
Elle lui tendit le manteau. En la voyant entièrement trempée, Oscar réalisa brusquement qu’elle était sans doute plus jeune qu’il ne l’avait cru. Elle ne devait pas avoir plus de quinze ans. Ses yeux rougis trahissaient sa panique…autant que son espoir, comme si elle avait décidé de lui vouer une confiance aveugle.
Il détestait découvrir cette lueur dans le regard des gens…parce qu’il se sentait obligé de justifier cette confiance.
Il noua les bras de son manteau autour de son cou, le laissant pendre sur son dos, plaquant un bout de manche mouillée sur sa bouche et son nez.
L’eau dégoulinant le long de sa colonne vertébrale, il s’agenouilla de nouveau prêt à reprendre d’assaut les planches. Il sentait la présence de Fiona derrière lui. Et le poids de la responsabilité sur ses épaules.
Oscar examina l’interstice entre les planches du faux plafond. Il ne tarda pas à repérer ce qu’il cherchait dans la succession régulière des lattes. Une sorte de dalle d’un mètre de côté. Il ne s’était donc pas trompé. Cette dalle marquait l’emplacement de l’ancien escalier donnait à l’étage.
Il s’accroupit et se mit à longer l’étagère, tel un équilibriste, en direction de la dalle. Elle ne se trouvait qu’à quelques mètres…prêts de l’incendie.
- Qu’est ce que vous faites ? Demande Fiona sur l’échelle.
Il n’avait pas assez de souffle pour lui expliquer. La fumée s’épaississait à chaque pas. La chaleur devenait intenable. Il arriva enfin sous la dalle.
En jetant un coup d’œil vers le bas, il remarqua que les étagères commençaient déjà à se consumer. Il avait atteint la lisière du feu.
Pas une seconde à perdre.
Il planta son arme dans le plafond et s’acharna dessus, la manœuvrant dans tous les sens sous la chaleur cuisante. Il parvint enfin à créer une ouverture assez grande pour pouvoir s’y faufiler.
Il jeta l’épée à travers celle-ci. Elle retomba sur le plancher supérieur.
Se retournant vers Fiona, Oscar lui fit signe de le rejoindre.
- Vous pouvez grimper sur…
- J’ai vu
Elle monta au sommet de l’étagère.
Un crac retentit. Oscar sentit toute la bibliothèque vaciller sous son poids.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 49
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/07) Les carnets de Brann3   Jeu 30 Avr 2009 - 21:26

thobrak a écrit:
Il se voyait déjà suivant paresseusement du doigt la courbe du sein de sa compagne, lui frôlant le mollet du bout du pied.
Le bonheur.

Je croyais qu'il allait se réveiller en tripotant Jorga Twisted Evil Twisted Evil

GG (lu dans le bain ce coup ci) :p

la sui............. cheers

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorga
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 49
Localisation : Latitude : 43.5 Longitude : 1.3 Alt. moy. : 170
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/07) Les carnets de Brann3   Ven 1 Mai 2009 - 1:47

ouf j'ai échappé au moine sodomite :)

_________________

Sans l'ombre d'un doute.

Lien : Organisateur des sorties raid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randalina
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 217
Age : 38
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/07) Les carnets de Brann3   Ven 1 Mai 2009 - 17:26

Ouuuiiiiinnnnn le chiiiieennnnnnnnnnnn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/07) Les carnets de Brann3   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP - Ombres et lumieres. (1/07) Les carnets de Brann3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» probleme avec les lumieres des routes
» Les Ombres d'Esteren, JdR en cours de réalisation...
» Présentation de Frère des Ombres
» [Fan-fiction] Chronique des ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland) :: wow en général :: Role play / artistique :: WoW selon Thobrak-
Sauter vers: