Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland)

Guilde world of warcraft (wow)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 RP - Ombres et lumieres. (1/09) Ukufa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thobrak
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 46
Localisation : alsace
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: RP - Ombres et lumieres. (1/09) Ukufa.   Lun 4 Mai 2009 - 20:39

3


Ukufa



Bassin de Sholazaar
Norfendre
10h20



A des milliers de kilomètres de Stormwind, dans un autre monde, deux kodos cahotaient au beau milieu d’une immensité luxuriante.
La chaleur était étouffante et l’humidité de la forêt collait à la peau des cavaliers. La canopée cuisait sous le soleil, étendue verdoyante parsemée de marres et d’eaux stagnantes, de buissons et d’arbres aux couleurs chatoyantes.
Devant eux, une petite bute apparut, tapissés d’acacias noueux.
- C’était ici ? Demanda Dytrol en tirant sur les rênes de son Kodo pour l’arrêter.
A ses cotés Kania, la druide tauren de l’expédition Cénarienne se leva à moitié sur sa selle en se tenant au pommeau. Elle pointa un doigt.
- Il faut passer à l’ouest. Il y a une sorte de dépression.
Dytrol fit bifurquer sa monture sur la droite, et repartit de plus belle suivit par sa compagne.
En tant que chasseur dont la renommée n’était plus à faire, c’était tout naturellement que l’Expédition Cénarienne c’était adresser à lui, pour guider et protéger, si le besoin s’en faisait sentir, Kania la druide, une biologiste très respecté et écouté dans le milieu très fermé de zoologistes.
- On ne peut pas accélérer ? Demanda Kania.
- Le terrain est trop dangereux, si nous poussons les Kodos à bout, ils risquent de ne pas tenir. Ils souffrent déjà beaucoup de la chaleur.
L’inquiétude se lisait sur le visage de la tauren.
- Si la femelle est morte en mettant bas, son petit est peut-être encore en vie. Mais pour combien de temps.
Le chasseur était bien du même avis. Depuis l’arrivé d’Hemet Nesingwary dans les Bassins de Sholazaar, le nombre d’aventuriers en soif de reconnaissance n’avait cessé d’augmenter, tuants inconsciemment tous ce qui se trouvaient à porter de fusil ou d’arbalète pour plaire au célèbre chasseur. Mais la population de Rhinocéros cornéclat avait dangereusement chuté. Le Cercle Cénarien tentait de remédier à cette réalité, comme il l’avait fait à chaque fois qu’une espèce était en danger.
Chaque Rhinocéros comptait.
- Nous avons localisé cette femelle grâce à une des machines volantes gobeline, continua Kania. Mais si elle a mis bas, nous n’avons aucun moyen de trouver le petit.
- Ne restera-t-il pas auprès d’elle ? S’enquit Dytrol.
- Vous connaissez le sort des orphelins. Les prédateurs seront attirés par la carcasse. Si le petit est toujours la, couvert de sang après la naissance…
Dytrol acquiesça et éperonna les flancs de son animal, lançant sa monture à l’assaut de la colline. Tandis qu’ils gravissaient le terrain, la végétation devant eux s’épaississait diminuant le champ de vision. Arrivé au sommet, le chasseur scruta l’horizon.
- Là ! s’écria Kania, alors qu’elle commençait déjà à dévaler la pente. Prenez à gauche de cet arbre au pied de la colline.
Dytrol repéra le gigantesque arbre centenaire. De grosses fleurs blanches flétrissaient à l’extrémité de ses branches. A gauche, le terrain se creusait créant une dépression en forme de bol au fond duquel une mare étincelait.
Un point d’eau.
Il n’y avait pas meilleur endroit pour apercevoir des bêtes sauvages…pas de plus dangereux non plus.
Dytrol arrêta son Kodo près de l’arbre.
- Il vaut mieux continuer à pieds.
Kania acquiesça. Tous deux mirent pieds à terre. Le chasseur s’arma de sa Nesingwary 4000. Même si leur travail consistait à préserver la vie, ils ne connaissaient que trop bien les menaces rôdant constamment dans Sholazaar.
Ils descendirent le long de la pente hérissée de buissons épineux. Au-dessus de leurs têtes, la canopée les protégeait du soleil tout en formant des zones d’ombres inquiétantes. Dytrol fut alors frappé par le silence. Aucun chant d’oiseaux. Ni babillages de singes. Rien que le bourdonnement et le sifflement d’insecte. Ce calme le mit mal à l’aise.
A ses cotés, la druide cherchait déjà des traces.
Elle pointa le doigt.
En direction de la mare boueuse.
Après avoir enjambé quelques roseaux, Dytrol fut récompensé de sa peine par une immonde odeur de putréfaction, de plus en plus tenace. Il ne tarda pas à découvrir la source de cette puanteur dans un bosquet.
La bête avait du peser une tonne et demi. Un spécimen colossal.
- Par tous les dieux ! s’exclama Kania.
Ils se dirigèrent vers la carcasse enflée. La femelle gisait sur le flanc. Un nuage de mouches noires s’envola à leurs approches. La bête avait été éventrée. Les intestins jaillissaient, ballonnés de gaz. Comment cette masse grouillante avait-elle pu autrefois tenir dans l’abdomen ? D’autres viscères jonchaient le sol. Une traînée sanglante signalait qu’une pièce de choix avait été tirée à l’écart, derrière un rideau de végétation.
Les mouches se reposèrent.
Dytrol enjamba un bout de foie rouge. Une patte postérieure semblait avoir été sectionnée à la jonction du corps. La puissance des mâchoires capables d’infliger pareille mutilation…
Même un crocilisque de la mangrove dans la force de l’âge aurait eu du mal.
Le chasseur contourna l’animal pour examiner la tête.
L’une des oreilles du rhinocéros avait été arrache, sa gorge sauvagement dévorée. Des yeux noirs et sans vie lui rendirent son regard, trop écarquillés, comme figé de terreur. Les babines étaient, elles aussi retroussées dans un rictus d’agonie. Du sang s’était coagulé sur la langue épaisse.
Dytrol se redressa.
Kania était accroupie à l’autre extrémité du cadavre.
- Elle ne semble pas avoir mis bas.
- Il n’y a donc pas de petit orphelin.
La druide contourna les pattes postérieures pour revenir vers le ventre. Elle s’accroupit et, sans la moindre grimace de gêne, releva le gros bout de peau pour plonger la main à l’intérieur.
Dytrol se détourna.
- Pourquoi la carcasse n’a-t-elle pas été nettoyée par les charognards ? se demanda Kania à haute voix tout en continuant son travail.
- Ça fait beaucoup de viande, même pour eux, marmonna Dytrol en la rejoignant.
Le calme ambiant lui semblait toujours aussi pesant. Etouffant.
La druide poursuivait son examen.
- Je ne crois pas. Vu son état, je dirais que le corps est la depuis la nuit dernière, prêt d’un point d’eau. A défaut du reste, l’abdomen aurait déjà du être dévoré.
Dytrol contempla de nouveau la carcasse. Il fixa la patte arrière arrachée, la gorge déchiquetée. Quelque chose de gros avait terrassé le rhino. Et vite.
Un frisson lui parcourut la colonne vertébrale.
Où étaient les charognards ?
Avant qu’il ne puisse répondre à la question, Kania reprit la parole.
- Le petit a disparu.
- Quoi ? Vous venez pourtant de dire qu’elle n’a pas mis bas.
La druide se releva et s’empara de sa masse. Arme à la main, elle s’éloigna de la dépouille, les yeux braquées sur le sol. Elle suivait la traînée sanglante, celle qui indiquait qu’un morceau de choix, logé dans le ventre de la bête avait été emporté pour être dévoré à l’écart.
Il la suivit.
A la lisière du bosquet, Kania se servit du bout de son arme pour écarter le feuillage, révélant ce qui avait été amené là.
Le bébé rhinocéros.
Le petit corps avait été littéralement taillé en pièce, comme s’il avait fait l’objet d’un combat.
- Il devait être vivant quand il à été dépecé, annonça la druide en montrant une giclée de sang. Pauvre petit…
Dytrol recula en repensant à la question qu’elle avait posée quelques instants plus tôt. Pourquoi les charognards n’avaient-ils pas éviscéré le cadavre ? La druide avait raison. Une telle quantité de viande n’aurait pas été abandonnée aux mouches et aux vers.
Cela n’avait aucun sens.
Sauf…
Le cœur de Dytrol rata un battement.
Sauf si le prédateur se trouvait dans les parages.
Il brandit son fusil, toujours conscient du silence qui régnait dans les profondeurs ténébreuses du bosquet. Comme si la forêt elle-même était intimidée par ce qui avait tué le rhinocéros.
Presque malgré lui, il se mit à humer l’air, à tendre l’oreille, à scruter la pénombre tout en restant parfaitement immobile. Les ombres lui parurent devenir plus noires.
Ayant grandit dans une tribu troll, le chasseur connaissait très bien les superstitions, les contes murmurés sur les démons qui hantaient les quatre coins du monde : Le nwandalo, un mangeur d’homme hurleur des Tarides, le mbawan, un lion de la taille d’un buffle des Marais des Chagrins. Le tsikalaw, un rôdeur velu des forets de Feralas.
L’Arriver de Thrall, et l’entrée des peuples trolls dans le giron de La Horde n’avait pas mis fin à ces croyances.
En scrutant la jungle, Dytrol repensait à une autre légende, connue à travers toutes les tribus trolls sous des noms divers : le dubu, le kerit, le getet. Il suffisait de prononcer un de ces mots pour provoquer peur et effrois parmi les guerriers les plus braves. Aussi massif qu’un grand gorille, c’était un véritable démon de rapidité, de ruse et de férocité. Pendant des années, des chasseurs avaient prétendu l’avoir aperçu. Tous les enfants trolls apprenaient à reconnaître son hurlement caractéristique.
- Ukufa…marmonna Dytrol.
- Pardon ? Demanda la druide, toujours perché sur le bébé rhinocéros mort.
C’était le nom donné par son clan. Un nom qu’on chuchotait autour des feux de camp et dans les kraals.
Ukufa.
La mort.
Il savait pourquoi le nom de cet animal s’était imposé à son esprit. Cinq mois plus tôt, un ancien de la tribu avait signalé la présence d’un ukufa prés d’ici. Mi-bête, mi-esprit, avec des yeux de feu, avait radoté le vieillard avec obstination. Seuls, ceux qui étaient aussi vieux que lui l’avaient pris au sérieux. Les autres, comme Dytrol, avaient préféré un rire.
Mais ici, parmi ces ombres…
- On devrait y aller…
- Mais on ignore ce qui l’a tué, protesta Kania
- Pas des chasseurs.
C’étais tout ce que Dytrol devait et voulait savoir.
La druide se leva à contrecœur.
Sur leur droite, un long appel déchira la jungle – hooeee OOOO – ponctué par un hurlement strident et féroce.
Le chasseur trembla de tout son corps. Il avait reconnu le cri, pas tant dans sa tête qu’avec sa moelle. Il faisait écho aux récits effroyables entendus autour de feux de camp, et plus loin encore, à quelque chose de primitif, remontant aux temps d’avant la parole, quand le vie se réduisait à l’instinct.
Ukufa
La mort.
Lorsque le hurlement s’éteignit enfin, le silence retomba sur eux.
Mentalement Dytrol mesura la distance qui les séparait des Kodos. Ils devaient fuir sans paniquer. Courir ne servirait qu’à réveiller la soif du prédateur.
Dans la jungle, un autre hurlement résonna.
Puis un autre.
Et un autre.
Tous provenant de la même direction.
Une fois le calme revenu, Dytrol sut qu’il ne leur restait qu’une seule chance d’échapper au monstre.
- Courez !

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/09) Ukufa.   Lun 4 Mai 2009 - 21:25

ah ouiiiiii bon appétit (je parle au monstre hein !!)... Twisted Evil

me demande comment il va connecter les différentes hsitoires le thotho :p

la s.......e. cheers

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randalina
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 217
Age : 38
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/09) Ukufa.   Mar 5 Mai 2009 - 0:17

rohlala j'ai serré les fesses tout le long de ma lecture. Je suis trop triste pour le bébé rhino, mais bon, si déjà tu arrives à ne pas faire mourir le chien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorga
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 50
Localisation : Latitude : 43.5 Longitude : 1.3 Alt. moy. : 170
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/09) Ukufa.   Mar 5 Mai 2009 - 10:41

Dytrol Swarzy versus Predator E.T. on va rigolé.

_________________

Sans l'ombre d'un doute.

Lien : Organisateur des sorties raid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/09) Ukufa.   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP - Ombres et lumieres. (1/09) Ukufa.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» probleme avec les lumieres des routes
» Les Ombres d'Esteren, JdR en cours de réalisation...
» Présentation de Frère des Ombres
» [Fan-fiction] Chronique des ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland) :: wow en général :: Role play / artistique :: WoW selon Thobrak-
Sauter vers: