Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland)

Guilde world of warcraft (wow)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thobrak
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 46
Localisation : alsace
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   Mar 13 Avr 2010 - 18:18

Déjà, la vente commençait. Les raquettes numérotées se dressaient et se rabaissaient. Les articles changeaient de propriétaires, les meilleurs étant bien sûr gardés pour la fin. Il s’intéressa particulièrement à ceux qui remportaient les enchères pour les trois objets notés dans son carnet, ceux qui présentaient un intérêt tout particulier : le journal de l’herboriste Hugo de Vries sur la mutation des plantes. Application mécanique gnome de l’ingénieur Fabulovolt. Malédiction et alchimie de l’apothicaire Lydon
Tous furent attribués au couple aux cheveux blancs.
Leur identité demeurait inconnue. Oscar entendit des murmures parmi les autres participants. Personne ne les connaissait mais tout le monde avait retenu le numéro de leur raquette.
Le 002.
Oscar se pencha vers Fiona.
- Les avez-vous déjà vus ? s’enquit-il. A la boutique ou ailleurs ?
Elle se redressa sur son siège, les fixa une bonne minute avant de s’affaler de nouveau.
- Non.
- Vous ne reconnaissez personne d’autre ?
Elle haussa les épaules.
- Fiona, vous êtes sur ?
- Oui, bordel !
Juron qui déclencha une salve de regards courroucés dans leur direction.
Le dernier lot fut enfin présenté. On sortit Les carnets de Brann de leur présentoir avant de les apporter telle une relique vers un chevalet placé devant deux grands cierges.
Le livre n’avait rien d’extraordinaire : une reliure en cuir noir et craquelé, dépourvue de toute inscription. Il aurait pu s’agir d’un vieux journal quelconque.
Fiona se redressa. Elle attendait ce moment depuis le début des enchères. Ella attrapa Oscar par le poignet.
- Vous allez enchérir ? demanda-t-elle avec espoir.
Il fronça les sourcils…avant de se rendre compte que ce n’était pas une si mauvaise idée. Si les autres étaient prêts à tuer pour cet ouvrage, celui-ci devait donc revêtir une importance décisive à leurs yeux. De plus, il mourrait d’envie de l’examiner.
Il sentait la jeune fille le dévisageait.
En levant sa raquette, il peindrait une cible sur leurs dos à tout les deux. Il mettrait leur vie en danger. Et s’il perdait l’enchère, il aurait pris un gros risque pour rien.
N’avait-il pas fait assez de bêtises pour la journée ?
- Mesdames et Messieurs, combien offrez vous pour le dernier lot de la journée annonça Lonsang avec grandiloquence. Dirons-nous dix mille ? Ah oui, nous avons dix mille…et de la part d’un nouvel enchérisseur. Quelle joie ! Numéro 144.
Oscar abaissa sa raquette, tous les regards sur lui. Il était impliqué désormais.
A ses côtés, Fiona arborait un immense sourire.
- Et nous doublons l’enchère, lança Lonsang. Vingt milles pièces d’or au numéro 002 !
Le couple aux cheveux blancs.
Oscar sentit l’attention de l’assemblée, et surtout celle des deux jeunes gens, se porter sur lui. Trop tard pour faire marche arrière. Il brandit à nouveau sa raquette.
La partie se prolongea encore une dizaine de minutes. Nul ne quitta son siège. Tout le monde cherchait à savoir quel prix atteindrait Les carnets de Brann. Oscar sentait la salle pencher pour lui. Le numéro 002 avait remporté trop de lots. Quand le prix atteignit les deux cents milles pièces d’or, un chiffre bien au dessus des estimations les plus optimistes, des murmures d’excitation s ‘élevèrent parmi les invités.
Oscar persistait. Deux cents trente milles pièces d’or. Il en avait les mains moites.
- Deux cents quarante milles pour le numéro 002 ! Mesdames et Messieurs, veuillez rester assis, je vous prie.
Oscar leva sa raquette encore une fois.
- Deux cent cinquante milles !
Mais il savait qu’il avait perdu, contraint de regarder le 002 se hisser de nouveau, impitoyable.
- Trois cent milles, lâcha le jeune homme au visage pâle, visiblement lassé par ce jeu.
Il était debout et fixait Oscar, comme pour le défier de battre cette somme.
Le commandant avait atteint sa limite. Même s’il avait voulu, il ne pouvait renchérir. Il secoua la tête, admettant sa défaite.
L’autre s’inclina vers lui, un adversaire en saluant un autre, et leva un doigt comme pour toucher un chapeau imaginaire. Oscar remarqua alors une tache bleu sur sa main droite, à la jonction du pouce et de l’index. Un tatouage. Sa compagne, qu’Oscar estimait désormais être la sœur de l’homme mystérieux, peut être même sa jumelle, portait le même à la main gauche.
Le commandant grava le dessin dans son esprit.



Son examen fut interrompu par la voix du commissaire priseur.
- Il semble que le numéro 144 se retire ! dit Lonsang. Plus personne ne dit mieux ? Une fois, deux fois, trois fois.
Il leva son marteau, le tint une fraction de seconde immobile en l’air, puis l’abattit.
- Adjugé !
Des applaudissements polis accueillirent la vente.
Oscar aurait parié qu’ils auraient été bien plus nourris s’il l’avait remportée. Il n’en fut pas moins surpris de découvrir qui frappait dans ses mains à son côté.
Fiona.
Elle lui sourit.
- Fichons le camp d’ici.
Ils se joignirent au flot de gens se dirigeant vers la sortie. Oscar se vit offrir des témoignages de sympathie de la part des autres participants. Ils affluèrent bientôt dans la rue.
Aussitôt, Fiona l’entraina vers une ruelle à proximité. Ils entrèrent dans une échoppe avec des rideaux de velours et de tables en fers forgés. Elle choisit un coin situé près d’un présentoir remplis de gâteaux et de pâtisseries.
Elle ignora tous ces délices, rayonnant d’une joie étrange.
- Qu’est-ce qui vous rend si heureuse ? demanda finalement le commandant. Nous avons perdu les enchères.
Il s’était assis face à la vitrine, par mesure de précaution, surveillant une filature éventuelle. Mais maintenant que Les carnets étaient vendus, il espérait que le danger serait écarté.
- On les a eus ! s’écria Fiona. On les a obligés à monter à trois cent milles pièces d’or. C’est génial !
- Je ne crois pas que ces gens aient des problèmes d’argent.
Fiona retire l’épingle qui maintenait son chignon et secoua sa chevelure. Elle perdit une dizaine d’années en trois secondes. Ses yeux continuaient à briller d’amusement et de malice.
Oscar sentit soudain son ventre se nouer.
- Fiona qu’avez-vous fait ?
Elle posa son sac sur la table, l’ouvrit et le poussa vers lui. Il se pencha.
- Oh non !
Un vieux bouquin à la reliure de cuir se trouvait à l’intérieur.
Très semblable aux Carnets de Brann qui venait d’être vendue.
- C’est le vrai ?
- Je l’ai piquée sous le nez de ce branleur dans l’arrière-salle.
- Comment… ?
- Le vieux truc de l’échange. J’ai mis toute la journée pour dénicher un vieux livre de la bonne taille et de la même forme. Bien sur, j’ai dû le trafiquer un peu. Ensuite, il a suffi de gueuler un bon coup et de chialer en laissant mes doigts se balader…Du gâteau.
- Si vous déteniez déjà Les carnets, pourquoi m’avoir laissé enchérir… ?
Il comprit subitement.
- Vous vous êtes servi de moi.
- Pour obliger ces enfoirés a payer trois cents milles pièce d’or pour un bouquin qui vaut que dalle.
- Ils ne vont pas tarder à découvrir la supercherie, lâcha Oscar, de plus en plus estomaqué.
- Oui mais je compte bien être loin d’ici à ce moment-là.
- Et ou ça ?
- Je pars avec vous, lança-t-elle d’un ton décidé en refermant son sac.
- Ça m’étonnerait.
- Moi j’en suis sur. Comme vous l’avez dit vous même, nos amis ne vont pas tarder à se rendre compte qu’ils se sont fait avoir. Ils feront vite le rapprochement avec nous. Je ne pense pas que vous aurez le courage de me laisser seul dans les rue de Stormwind avec une meute d’assassins aux trousses. Vous ne réussirez pas à dormir en sachant que vous risquez d’avoir mon cadavre sur la conscience.
- Ça s’appel du chantage ça !
- Exactement, et si vous voulez étudier les Carnets de Brann, vous n’avez pas d’autre choix que de m’emmener avec vous.
- Fiona, je suis désolé. Vous me demandez l’impossible. Je ne peux pas…
L’explosion secoua la pâtisserie comme un tremblement de terre. La vitrine vibra, plats et couverts tintèrent. Fiona et Oscar se précipitèrent à la fenêtre. De la fumée tourbillonnait dans la rue, s’élevant vers le ciel sombre. Des flammes dansaient et léchaient la façade détruite d’une auberge de l’autre côté de la rue.
Fiona jeta un coup d’œil à Oscar.
- Laissez-moi deviner…, commença-t-elle.
- Ma chambre, enchaîna-t-il.
- Ils ne perdent pas de temps.




Les Pics foudroyés
3h 15



Ils voyageaient depuis combien de temps maintenant ? Et ou les emmenait-on ? Avec leurs sacs sur la tête, ils avaient finit par perdre la notion du temps et de l’espace. Seul le bruit des traineaux qui glissaient sur la neige, et le froid mordant du vent glacial les retenaient à la réalité.
Les embarcations filaient à vive allure dans la nuit glacée, glissant avec aisance, filant le long de parois abruptes, plongeant sur des pentes vertigineuses, traversant des ponts de glace.
Verti et Nalicia étaient attachés ensemble sur le traineau de tête, Hai’zan et Sstevee occupaient le second. Thobrak était seul sur le troisième.
Le druide avait droit à un traitement spécial. Sa capacité de transformation le rendait plus dangereux que les autres. Il était capable, en un clin d’œil de prendre l’aspect, soit d’un ours sanguinaire et de semer la désolation autour de lui avant d’être maitrisé, soit de se transformer en corbeau et de s’envoler avant que qui que se soit ne puisse réagir.
Aussi, pour parer à toute éventualité, on l’avait placé dans une cage métallique, sous la surveillance de l’homme aux yeux vairon.
Pour le moment le tauren n’avait rien tenté.
- Ça va ? chuchota Verti à l’attention de Nalicia.
- D’après toi !
Un grognement impérieux de la part de leur garde mis un terme à toute communication.
Peu importait. Verti avait un problème plus urgent à résoudre.
Rester en vie.
Et faire en sorte que ses compagnons restent en vie eux aussi.
Et pour cela, une seule solution était envisageable.
S’évader.
Oui mais comment ? Toute fuite à travers ses montagnes, dans cet environnement hostile était quasi impossible.
Il continuait à réfléchir, lorsque la caravane se mit à ralentir avant de s’immobiliser.
Pourquoi s’étaient-ils arrêtés ?
L’agitation qui régnait d’un coup autour des traineaux ne lui plaisait pas du tout.
- Que ce passe-t-il ? chuchota Nalicia.
- Je ne sais pas, mais cela ne me dis rien de bon, lui répondit dans un murmure le chaman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   Mar 13 Avr 2010 - 18:25

Rhaaaaaaaa GG cheers cheers la Suiiiite...on est en appétit là !

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asgeir
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 704
Localisation : dans un plan astral
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   Mar 13 Avr 2010 - 18:34

quelque chose de pourri ... clin d'oeil à une campagne de jdr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicemare
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1907
Age : 40
Localisation : 93 but my heart belongs to 34 :)
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   Mar 13 Avr 2010 - 21:10

Lol pauvre Fiona!

Elle passe de "dix-sept, dix huit ans tout au plus" à ... 7/8 quand elle défait son chignon, forever young! Smile

Hé Thotho, fais gaffe! Y'en a qui suivent! ^^


Pour la peine tu me dois un chapitre de plus!!! cheers

_________________
You think I´m strange because I´m different, I think you´re strange because you´re all the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   Mer 14 Avr 2010 - 14:18

D'ailleurs je refuse d'être dans le même traineau qu'un.....mage Evil or Very Mad

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorga
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 2782
Age : 50
Localisation : Latitude : 43.5 Longitude : 1.3 Alt. moy. : 170
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   Mer 14 Avr 2010 - 15:00

Et en plus il fait froid Smile

bounce

_________________

Sans l'ombre d'un doute.

Lien : Organisateur des sorties raid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thobrak
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 962
Age : 46
Localisation : alsace
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   Mer 14 Avr 2010 - 16:15

Sstevee a écrit:
D'ailleurs je refuse d'être dans le même traineau qu'un.....mage Evil or Very Mad

Si tu continue à m'emmerder tu crève au prochain chapitre et thotho se barre avec ta bourse. Twisted Evil

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   Mer 14 Avr 2010 - 16:31

thobrak a écrit:
Si tu continue à m'emmerder tu crève au prochain chapitre

Soit Embarassed

thobrak a écrit:
et thotho se barre avec ta bourse. Twisted Evil


Ca JAMAIS affraid affraid affraid affraid affraid

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randalina
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 217
Age : 38
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   Jeu 15 Avr 2010 - 11:28

Ahahah, les affaires reprennent
/se frotte les mains, essuie ses lunettes et lis la suite fiévreusement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP - Ombres et lumieres. (1/17) Quelque chose de pourri 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DENVER&MAX ? "Vous devez être avocat : vous dégagez quelque chose de malin et d’inutile."
» Quelque chose de motivant...
» Quelque chose de marrant à faire avec le logo.
» Enfin quelque chose d'intéressant ici : MOI
» Sólveijg Yngvarrdóttir ? « Le temps passe. Et chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland) :: wow en général :: Role play / artistique :: WoW selon Thobrak-
Sauter vers: