Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland)

Guilde world of warcraft (wow)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   Lun 17 Déc 2007 - 12:05

Kikoo !

Après une petite reflexion je me suis lancé dans l'écriture d'une histoire dont Azeroth ne serait pas pris comme toile de fond mais plutot notre monde à nous. Enfin quand je dis nous, ça se passe dans la Roumanie de 1788... Je voulais mettre en scène une histoire sans être trop bloqué sur les descriptions, les psychologies et tout le toutime... mais surtout introduire un sujet qui m'est très cher... les vampires ^^

Pour ne pas être trop hors sujet, le point final aura bel et bien en Azeroth mais d'ici là... l'histoire aura subit quelques retournements !

Enjoy (enfin j'espere ^^)

- Soul


Dernière édition par le Lun 17 Déc 2007 - 22:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   Lun 17 Déc 2007 - 12:06

ALLIANCE IMPIE

PREMIERE PARTIE : EN ROUTE POUR KRAKEN

*


C’était une terre désolée où rien ne poussait, ou rien ne vivait, pas de végétation, ni herbe ni arbre ; les collines, recouvertes de cendres et de poussières se succédaient les unes après les autres, n’offrant au visiteur qu’un paysage morne et taciturne. Pas d’animaux, les quelques battisses visibles étaient depuis longtemps désertes et même à l’époque lointaine où la vie n’était que difficile et non pas impossible, la région ne connut guère d’essor que parmi la population des parasites les plus endurcis : les rats. Alors que la nuit régnait déjà depuis plusieurs heures ici bas, étendant sa cape de ténèbres sur cette région autant bosselée que triste, la lune, aussi ronde et pleine qu’un fruit mur, rougeoyait d’une étrange clarté dans un ciel sans étoiles, sans nuages, comme si ces derniers, effrayés par la présence de l’astre sanguinaire, se tenaient à bonne distante, n’osant trop s’en approcher.
Seuls sous l’œil mauvais du satellite rubicond, deux cavaliers sillonnaient cette terre ravagée depuis ce qui leurs semblaient être une éternité. S’élançant à perte de vue et cela sur des kilomètres, le sentier rocailleux menait ces deux êtres vers leur destination commune, le sombre château de Kraken, vestige en ruine mais encore impressionnant d’une époque oubliée, dont les plus hautes tours, faisant face à la mauvaise lune, se noyaient ainsi dans une effroyable lumière rouge, malsaine et tellement annonciatrice de mauvais présages. Mais bien loin de s’en effrayer, ils faisaient galoper leurs fougueux destriers à bride abattue, sans perdre du regard l’horizon. Le bruit des sabots qui martelaient le chemin caillouteux résonnait étrangement dans cette nuit claire, rouge et pourtant glaciale.
– Maudit paysage…
Provenant d’une tout autre réalité, d’un tout autre temps que cette Roumanie de 1788, le premier de ces hérauts, Yleponia, était un pur produit de la lumière dans sa forme la plus exaltée. Fanatique issue et baignée des enseignements de l’inquiétante secte des Anges de la Lumière, plus communément appelés Séraphins de par son monde d’origine et paladin de sa condition, Yleponia se fichait pas mal de savoir pourquoi on l’avait projeté dans cette époque, du moment qu’elle pouvait, à loisir, massacrer les démons et les mort-vivants qui auraient la malchance de croiser sa route. Elle ne s’encombrait pas de questions superflues, tuer était pour elle plus qu’une passion, c’était là sa nature, sa raison de vivre, elle se contrefichait de savoir le pourquoi et le comment, tant qu’elle pouvait sentir sa lame pourfendre la chair impie de ces ténébreuses créatures de la nuit et sentir le sang de son adversaire gicler sur son armure. Parmi les meilleurs disciples des plus grands prêtres-sorciers de son ordre, elle se vantait d’être une experte dans l’extermination des monstres et plus précisément des liches et des vampires ; même les plus sournois succombant sous ses coups…
Avisé de tout ces détails, son compagnon de route faisait pale figure devant cette incarnation de vengeresse de la lumière et alors qu’il tentait de maintenir son cheval à l’incroyable allure que lui imposait la cavalcade de la Séraphine, il lança un regard en biais pour mieux la détailler. Sinistre et effrayante, l’armure qui la recouvrait et qui la protégeait si bien se divisait en deux parties bien distinctes : une cote de maille et des plaques d’armure. La première, tissée de main de maître et d’un teint violet sombre, était faite à partir d’un métal étrangement souple, qui lui collait au corps comme une seconde peau. Impossible pour lui de mettre un nom dessus, il n’existait pas dans son monde pareille équivalence. Elle semblait aussi légère qu’une plume mais restait persuadé qu’elle était quasiment indestructible, la protégeant des pieds jusqu’au cou de la façon la plus efficace qui soit, même la plus acérée des lances, la plus tranchante des lames n’aurait pu percer les mailles d’un tel chef-d’œuvre ; il en était convaincu.
Ajouter à cela, le second élément venait entourer les jambes, ses bras, son bassin et son torse, des plaques argentées, striées de runes et de symboles occultes, parachevaient, d’après les propres dires de la Séraphine, de la protéger contre des puissances maléfiques qui bien souvent dépassaient l’entendement. Pièce maîtresse de son armure, son casque, coiffé d’un épais panache fait à partir des scalpes de ses victimes, ne laissait rien deviner de sa physionomie, si ce n’est deux étranges lumières vertes perdues dans les ténèbres et qui brillaient à la place de ses yeux. Apprêtée de la sorte, seules ses articulations semblaient trahir un semblant de faille car non protégées par les impressionnantes plaques gravées. Mais pour atteindre les chairs de la Séraphine, fallait-il déjà pourvoir la frapper à ces endroits pour percer l’instant d’après ses mailles pourpres. Mais si Yleponia tolérait que l’on approche suffisamment d’elle, elle ne laissait aucune chance à ses adversaires en les frappant avec autant de vitesse que de force ; tuant bien souvent au premier coup donné de sa puissante lance… elle s’en était suffisamment vantée jusqu’ici.
Secouant la tête devant le spectacle que lui offrait cette caricature d’inquisiteur, le cavalier revint porter son attention devant lui, se concentrant à nouveau la mission qu’il se devait d’accomplir, il se perdit dans ses réflexions alors que le vent hurlait et cinglait de froid ses oreilles…
Alors qu’elle galopait contre le vent sur son destrier à la peau d’ébène et aux yeux lavande, Yleponia sentit le regard pesant de son compagnon sur elle. Lança un œil discret en biais, elle n’eut pas le temps de croiser son regard : il s’était déjà détournée. Même si elle ne l’appréciait guère, n’appréciant que très peu de monde en vérité, elle devait, sur ordre de l’Archimage, faire équipe avec ce Cristobal de Cervantès, guerrier talentueux de la caste des Templiers.
A l’instar de la Séraphine, Cristobal venait d’une autre dimension. Transporté à travers le temps et l’espace par la puissance d’une sorcellerie temporelle, il avait passé le pacte qu’il délivrerait Kraken de ses maux où ne reverrait jamais son époque. Bien loin d’être aussi bien protégé que la Séraphine, le premier venu aurait pu cependant croire le contraire car ils portaient à peu près la même tenue. Seule la couleur et l’absence de casque pouvaient les différencier. Alors que Yleponia portait des plaques blanches doublées de mailles pourpres, Cristobal, lui, endossait un complet de fer d’un blanc cassé, recouvert d’une soutane épaisse dont la capuche repliée laissait à l’air libre son visage. Affichant les traits durs d’un guerrier alors que sa peau matte portait les marques de nombreuses batailles, son abondante chevelure blonde virevoltait au vent, s’harmoniant avec sa barbe de trois jours et ses magnifiques yeux d’un bleu presque irréel. Sans casque et paré d’une cuirasse quelque peu archaïque mais surtout complètement inadaptée pour la chasse aux vampires, Cristobal, en outre, ne s’armait que d’une longue et vieille épée bâtarde dont le fil brisait davantage qu’il ne tranchait. Mais si Yleponia avait pour elle la puissance de son armure, Cristobal, lui, avait celle de son courage, de sa témérité et surtout, de son héritage. Templier de père en fils, le fondateur de sa famille, Ismaël de Cervantès, s’était illustré dans la défense des Pèlerins. Un homme qui, en Terre Sainte, s’était retrouvé à dix contre un et qui pourtant ne s’était jamais avoué vaincu, ni n’avait cédé d’un seul pouce face à l’adversité. Isolé et seul contre tous, sa légende veut qu’il ai sourit à ses ennemis en pareil moment et levant son épée vers le ciel, il aurait hurlé le cri de guerre de son clan « Pour les Forces Supérieurs ! Peu importe leurs noms ! » pour se jeter après dans la mêlée avec fureur, pareil à un lion. A dix contre un, il aurait remporté une écrasante victoire, gagnant ainsi respect et mérite au sein de sa confrérie. En digne héritier des De Cervantès, ses semblables reconnaissaient en Cristobal la force et le courage du lion Ismaël.
Cristobal soupira en voyant sa monture montrer des signes de fatigues. Malgré lui, il vit le fougueux destrier de son compagnon prendre une longueur d’avance et s’en rendant compte, Yleponia, exaspérée, revint se mettre à sa hauteur en faisant ralentir son cheval. Quelque peu gêné, le Templier fut cependant surpris de l’entendre parler contre le vent.
– Nous avons une mission à accomplir… t’en souviens-tu ?
Déglutissant en entendant le ton qu’elle employait pour lui parler, Cristobal ne se laissa cependant pas impressionner et répondit dans l’instant.
– Bien sur ! Nous rendre à Kraken pour tuer son seigneur… un vampire me semble-t-il…
– Parfait, répondit-elle d’un air froid mais satisfait. Mais dis moi Templier, à l’allure ou tu mènes ton cheval, crois-tu que nous pourrons arrivés à destination avant le mois prochain ?
Le mois prochain ? Il ne leur faudrait tout au plus une heure ou deux pour rallier le château et a entendre parler la Séraphine, Cristobal comprit que cela devait être encore trop pour elle. Apparemment, elle désirait mettre un terme à cette petite aventure hors du temps le plus vite possible, peut-être encore plus rapidement que lui-même. Il en tira bien vite ses propres conclusions
– Je comprends à ce ton que les tiens te manque Yleponia…
– En es-tu sur ? répondit-elle en lançant un regard en biais.
– Plus vite cette mission sera terminée et plus vite tu les retrouveras, je sais ce que tu ressens.
Yleponia serra les dents, son mépris et son agacement pour cet homme venait d’atteindre son paroxysme. Elle le trouvait déjà ennuyant à mourir et digne que de dédain, comme la plupart des personnes extérieur à son ordre, mais à l’entendre parler de cette manière, si mielleuse, si condescendante, ce fut la goutte qui fit déborder le vase car que savait-il d’elle pour parler de la sorte ?
– Alors c’est mal me connaître que de me prêter de telles pensées… Aggrologue.
Cristobal fut surpris.
- Aggrologue ? Si c’est un sobriquet il ne me plait guère…
- C’est bien un sobriquet et c’est comme ça que je t’appellerais désormais. Je ne te donne pas el choix mais tu peux le prendre le comme un honneur De Cervantès, là d’où je viens, Aggrologue fut un grand guerrier en son temps mais qui eut la bêtise de commettre deux erreurs.
Cristobal ressentait une impression étrange, son intuition lui conseillait la prudence, comme si tout ce que faisait la Séraphine n’avait que pour seul but de le mettre à l’épreuve… mais se prenant au jeu, il fit mine de s’intéresser à son récit.
- Ah ? Deux erreurs ?
- Oh oui… la première erreur de Aggrologue fut de me demander ma main, je te le dit comme je le pense Templier, toutes les personnes qui s’intéressent un temps soit peu à moi finissent toujours prématurément au fond d’une fosse commune.
Il l’a pris aux mots. Cristobal ne parvenait pas à comprendre comment un homme avait pu faire la cours à cette femme si dure dans ses propos et si dénuée de charmes dans ses gestes et sa façon de parler ! Il avait connu des hommes moins virils qu’elle et sous son terrifiant casque, il imaginait avec une barbe, des cicatrices et une haleine à faire fondre l’acier.
- Et la seconde erreur ?
- Sais-tu de quelle façon m’a-t-il demander en mariage ?
- Bien sur que non et je vois mal comment je pourrais…
- Je le sais bien imbécile, trancha la Séraphine d’un ton brusque. C’était une question pour la forme…
Cristobal sourit, il l’énervait ? Tant mieux…
- Aggrologue a fait sa demande par cette simple phrase : « si tu deviens ma femme, je te donnerais tout, jusqu’à ma vie ». Touchant non ?
- Oui plutôt, répondit-il sincèrement. Ce n’est peut-être pas ainsi que je procéderais pour demander la main de ma femme mais c’est une bonne idée… mais bon ensuite, quelle fut ta réponse ?
- Il n’y en a pas eu, je lui ai tranché la tête et après l’avoir émasculé, je lui ai dévoré le cœur. Car vois-tu, la seconde erreur de Aggrologue fut de m’avoir sous-estimée. Un imbécile qui parie ainsi sur sa vie ne mérite rien d’autre que de perdre, il m’a donné sa vie ? Soit, je lui ai pris. Mais tout ça pour te dire une chose Templier, ne te permet pas de me prêter de bons sentiments jusque parce que je suis une femme, personne ne m’attend chez moi. Si je suis pressée de rentrer, ce n’est que pour une chose, continuer à traquer du monstre, massacrer de l’impie puis me baigner dans du sang de démon…
Cristobal ne savait pas quoi pensé. D’un coté, il était atterré et n’osait guère croire une pareille histoire mais d’un autre, il demeurait persuadé que tout cela n’avait pour but que de el mettre à mal. Elle jouait avec lui, elle le testait et si ce n’était pas el cas, elle voulait prendre l’ascendant sur lui.
– Ce monde en est presque dénué, reprit Yleponia. Je veux rejoindre le mien pour massacrer du vampire…
Un frisson parcouru son échine. Faire équipe avec une telle femme ne l’enchantait guère, il la trouvait aussi mystérieuse que terrifiante. Mais à l’écouter parler ainsi, il ne pu s’empêcher de penser pour lui-même : intéressant !
- Tu sais Yleponia, à propos de ce Aggrologue… je crois avoir bien réfléchi.
- Eh bien ?
- Je crois que je vais garder ce nom pour l’instant, tu peux me nommer ainsi je n’ai aucun problèmes avec.
- Tu me surprends De Cervantès… malgré ce que je viens de te dire sur lui ?
- Bien sur, je ne connais rien de ce Aggrologue mais le simple fait qu’il est été un grand guerrier et surtout assez fou pour vouloir passer le reste de ses jours avec une folle furieuse de ton genre ne m’inspire que respect et sympathie… allons-y maintenant !
Claquant la bride de son cheval, Cristobal De Cervantès, désormais Aggrologue, partit en flèche devant la Séraphine, la laissant un instant sur place. Alors qu’il se trouvait à quelques mètres devant elle, Yleponia sourit sous son terrible casque.
- Bien joué Templier, tu as passé ta première épreuve… tu remontes dans mon estime…


Dernière édition par Souleazer le Jeu 21 Aoû 2008 - 1:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   Lun 17 Déc 2007 - 12:06

Pendant quelques instants, aucun des cavaliers ne délia les lèvres. Aggrologue savourait sa victoire sur cette irascible femelle et Yleponia, qui n’avait pas perdu un instant pour revenir à la hauteur du Templier, restait perdue dans ses pensées, réfléchissant à la façon de pénétrer dans ce château en ruines qu’était Kraken. Contre toute attente, ce fut la Séraphine qui se fit entendre la première.
- Je me demande le genre de créatures qu’il y aura pour nous barrer la route une fois sur place. Démon ou mort-vivant ? Tu es prêt à prendre le pari Templier ?
Plus le temps passait et plus il l’a trouvait puérile… ne pouvait-elle réagir de façon normale ? Devait-elle toujours être ainsi ?
- Peut-être que ce vampire a des vampires plus faibles à son service… ce serait une première…
Des vampires ? Cette fois-ci, Aggrologue prêta davantage attention aux dires du paladin. Cela ne faisait que très peu de temps qu’il se retrouvait embringué dans cette histoire mais le nom de ces étranges monstres lui revenait souvent. Des vampires… il devait tuer le seigneur de ce château qui se dessinait d’une façon de plus en plus précise à l’horizon… des vampires… des vampires… mais à la fin… qu’était-ce donc, un vampire ?
– Je n’ai jamais vu de vampires, à quoi ressemblent-t-ils ?
La Séraphine tourna la tête vers lui. Elle avait du mal à croire que l’endroit d’où venait cet homme était dépourvu de vampires, et donc, d’Anges de la Lumière comme elle. L’ordre Séraphin représentait le dernier rempart de son monde et de l’Humanité contre ce genre menaces, que ce soit ces Templiers qui endosse cette responsabilité l’a fit sourire, que pouvait un guerrier en armure de fer contre un vampire ou un démon ? Chassant cette dernière pensée de son esprit, elle du admettre que ses dires sonnaient justes. Il voulait connaître les vampires ? Très bien, la meilleure façon de battre son adversaire était encore mieux de le connaître et contre toute attente, Aggrologue entendit la Séraphine lui parler d’un air serein, étrangement calme pour une fois.
– Le double des Chapelains Investigateurs et des Archivistes de l’Ordre Séraphin ne pourraient, même en travaillant pendant des siècles, registrer la totalité des clans de Vampires qui sont disséminés à travers tout notre monde. Mais si nous ne pouvons pas tous les identifier, nous sommes au moins en mesures de les cataloguer en deux races bien distinctives….
Malgré la force du vent qui soufflait contre son visage, Aggrologue écoutait, buvant ses paroles, assidu et tellement curieux de ce savoir qui lui faisait défaut.
- La première classe de ces monstres porte le nom de Prince des Ombres mais ne compte que très peu de membres à son actif. Le profile type en est un humanoïde à l’allure noble et aux manières délicates, à l’intelligence rare, fascinant par sa beauté et terrifiant par sa façon de manier les armes, en plus d’être aguerrie dans les arts maudits de la magie nécromancienne.
– De la magie noire ? demanda Aggrologue.
– Oui, la plus terrifiante des magies noires : métamorphoses, manipulation de l’esprit, destruction de l’âme, ils peuvent même extirper ton sang à distance.
– Mon sang ? Pourquoi agir ainsi ? Passer son adversaire au fil de la lame serait bien plus facile.
– Ils ne se nourrissent pas comme toi et moi, ni ne s’abreuvent d’eau ou de vin, seul le sang des êtres humains qu’ils absorbent peut les maintenir dans cette caricature de vie.
Aggrologue n’en crut pas ses oreilles, dans ce monde, des créatures s’abreuvaient de sang pour rester en vie ? Comment la Nature avait pu engendrer de pareilles créatures ?
– Mais d’où viennent ces vampires ?
– Nous l’ignorons, avoua Yleponia. Mais une chose est sure, tous se sont détournés du regard de l’Humanité et du Cercle des Neuf…
Sans vraiment comprendre cette dernière allusion, Aggrologue lança un regard inquiet devant lui, les contours du château devenaient de plus en plus précis. Encore une petite heure et les deux cavaliers parviendraient à destination.
– Tu parlais à l’instant de deux races de vampires…
Yleponia réfléchit quelques instants, heureux de voir le Templier s’intéresser à ses récits. Ne faisant patienter son auditoire que quelques secondes, elle se lança alors dans une description aussi fidèle qu’elle le pu de la seconde mais tout aussi terrifiante classe de vampire : les Apostats.
– Regroupés en centaines de tribus plus ou moins évolués, les Apostats sont des créatures au visage vaguement humain qui sont guidés seulement par leurs instincts de survie… ce sont des barbares et ils vivent à l’écart de la civilisation pour se livrer à des guerres intertribales pour le control d’esclaves ou de terres.
Une perle de sueur perla de son front alors que le Templier tentait d’imaginer le comportement de telles créatures au combat.
– Et notre vampire alors ? lança-t-il. Dans quelle catégorie se trouve-t-il ?
– Je ne sais pas trop, admit Yleponia après un instant. Mais il semblerait qu’il soit plus proche des Princes des Ombres par son mode de vie et ses habitudes… mais apparemment tellement puissant que l’archimage elle-même lui donne le nom de Seigneur des Ombres lorsqu’elle m’en parlait…
Déglutissant avec peine, Aggrologue se souvint un instant du visage de cette femme qu’Yleponia venait de citer. Maîtresse des dimensions et du temps, aussi belle que l’aurore avec ses longs cheveux de jais, ses yeux tirés en amende aux pupilles étrangement écarlates et ses lèvres gonflées, subtilement colorées d’or et de mercure. Encore plus imprévisible que la mer et tellement imbue de sa personne, jamais en manque de faire une démonstration de ses pouvoirs pour impressionner les faibles et gagner le respect des forts…
– Ne te fie pas aux contes de fées ou autres spéculations de ce genre, poursuivit Yleponia. Même si le soleil les affaiblit, il ne les tue en rien. La nuit par contre les rend plus fort, les crucifix et autres babioles sont sans effets. Idem pour l’eau bénite.
– Ah oui ? demanda Aggrologue en s’arrachant à ses pensées.
– Même si l’eau n’est pas leur élément de prédilection, il n’y pas de quoi les inquiéter. Le contact du liquide les brûle d’une façon négligeable, une simple égratignure tout au plus et il en faudrait une énorme quantité pour les tuer… du moins les plus faibles d’entre eux…
– Tout cela me parait des plus inquiétant…
– Ils sont sans pitié, continua la Séraphine Ce sont des monstres de cupidité qui ne vivent que pour le vice et la luxure, ils ne connaissent pas la peur et sont invincibles contre les non-initiés au culte des anges de la lumières.
La dernière réplique frappa le Templier de stupeur.
– Mais alors, demanda-t-il. Si j’en rencontre un ?
– Ta seule chance de rester en vie est de lui prouver que tu es aussi bon combattant que lui. Si cela venait à arriver, il ferait de toi son esclave, dans le meilleur des cas son semblable. Mais de toutes les manières, tu y perdrais ton humanité.
– Et toi ? Que peux-tu faire ?
– Je suis immunisé contre les puissances les plus chaotiques, contre un ange de la lumière, un vampire ne possède que son arme pour le défendre.
– C’est encouragent.
– Tu te trompes, car ne crois surtout pas que cela suffira, sache que bon nombre de mes semblables sont mort de la main d’un vampire. Magie noire ou non.
Aggrologue se sentait de plus en plus mal à l’aise, l’existence de telles créatures défiait sa raison. De plus, Yleponia venait de lui confier qu’un Templier ne faisait guère le poids contre des monstres de cette envergure. Il se demandait vraiment pourquoi l’archimage l’avait précipité dans les limbes du temps, loin des siens, jusqu’à cette époque maudite.
– Regarde Templier, fit Yleponia. Nous serons bientôt à destination.
Au loin, les sombres tours du château de Kraken se dessinaient. Le chemin se raccourcissait de plus en plus… quelques dizaines de minutes, tout au plus, à faire galoper leurs montures et ils parviendraient à la demeure de ce vampire qu’ils se devaient d’exterminer…


Dernière édition par Souleazer le Sam 2 Aoû 2008 - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sstevee
Admin
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 50
Localisation : Hips ! Locali quoi ?
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   Lun 17 Déc 2007 - 13:27

Bravo Soul !!

Très prometteur cheers cheers

++

P.S. : un jour, tu publieras la compil de tes essais :p

_________________
Sstevee, Bremen & Co
Un démo, cela n'est pas "cheaté", un démo c'est....talentueux !
L'hôtel des ventes est la seule forme de PvP équilibrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicemare
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1907
Age : 40
Localisation : 93 but my heart belongs to 34 :)
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   Lun 17 Déc 2007 - 13:30

Encore une fois tu nous tiens en haleine!


Bravo à toi et pour changer : à quand la suite?


A+ et merci, on se régale Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morvaa
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   Lun 17 Déc 2007 - 15:43

clap clap clap clap clap soul
tu sais se qu'l te reste a faire mtn lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   Sam 2 Aoû 2008 - 10:14

Mise à jour, changement des noms... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkoustiv
Divinité
Divinité
avatar

Nombre de messages : 1126
Age : 36
Localisation : Ben ici
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   Sam 2 Aoû 2008 - 21:22

Ylep rends moi mes baboulles Evil or Very Mad

Houla qu'il a l'air crappy ce war, il va se prendre des grosses baffes je sens... bom

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souleazer
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 915
Age : 36
Localisation : Silent Hill (60500)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   Sam 9 Aoû 2008 - 21:31

Darkoustiv a écrit:
Houla qu'il a l'air crappy ce war, il va se prendre des grosses baffes je sens... bom

Héhé, ça devrait s'arranger pour la 3ème partie... pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP - ALLIANCE IMPIE 1] EN ROUTE POUR KRAKEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour se rendre en Bourgogne...
» Escale / Detour a London Heathrow en Route pour le RIAT 2011
» Dallas: En route pour les PO RDV dernière semaine!
» En route pour Dream land (Pv Ama)
» [1500]L'armée du Comte d'Ourout en route pour la lustrie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le conclave des ombres (Hyjal@Pandaland) :: wow en général :: Role play / artistique :: WoW selon Soul-
Sauter vers: